Maroc: Pacte mondial sur les réfugiés - Participation marocaine à une consultation préparatoire de la Réunion de hauts fonctionnaires

Genève — Une consultation préparatoire de la Réunion de hauts fonctionnaires dans le cadre du suivi du Pacte mondial sur les réfugiés (GCR, en anglais), s'est tenue mercredi de façon virtuelle à Genève, avec la participation du Maroc.

Dans une allocution à cette occasion, l'ambassadeur représentant permanent du Maroc à Genève, Omar Zniber, a salué le caractère inclusif et transparent de ces consultations, tout en se félicitant que les préoccupations, remarques et suggestions des États membres soient largement prises en considération.

"Fidèle à sa tradition, le Royaume du Maroc n'épargnera aucun effort pour contribuer au succès de la Réunion des hauts fonctionnaires", prévue en décembre prochain, a-t-il dit.

L'ambassadeur a rappelé à ce propos les contributions concrètes du Maroc au premier Forum mondial sur les réfugiés en 2019, relevant que le Royaume, qui y était représenté au niveau ministériel, a coparrainé l'un des thèmes du Forum, à savoir la capacité de protection.

De même, le gouvernement marocain avait apporté une contribution financière aux opérations du HCR pour l'identification des réfugiés et co-organisé un évènement parallèle sur l'inclusion économique et sociale des réfugiés.

Ce forum a été marqué, en outre, par une exposition retraçant les 60 ans de l'action humanitaire du Maroc.

Par conséquent, le Maroc est convaincu, a-t-il dit, que la réunion des hauts fonctionnaires mobilisera un soutien supplémentaire pour parvenir à des solutions aux questions liées aux réfugiés, conformément aux objectifs du Pacte mondial sur les réfugiés, en tenant compte des défis posés par la pandémie du COVID-19.

"Pour cette raison, des efforts doivent être faits pour que l'aspect humanitaire prévale lors de cet événement important tout en empêchant toute tentative de politisation ou d'instrumentalisation", a-t-il fait remarquer.

Evoquant le premier rapport du HCR sur les indicateurs du GCR qui sera dévoilé en décembre 2021, dans le cadre de la réunion des hauts fonctionnaires, M. Zniber a souligné que "le rapport devrait renforcer les efforts de collecte de données et donner accès à des données plus ventilées, y compris par pays, âge, genre, et autres caractéristiques pertinentes".

Le rapport devrait également cibler les domaines nécessitant un soutien, qui ne sont pas explicitement traités par les indicateurs du GCR, notamment en ce qui concerne l'alerte précoce et la préparation, la sûreté et la sécurité, l'enregistrement et documentation, besoins spécifiques, santé, éducation, emplois et moyens de subsistance,... etc.

Les réunions des hauts fonctionnaires font partie des principaux moyens de suivi et d'examen du Pacte mondial pour les réfugiés.

Elles se tiennent deux ans après chaque forum mondial sur les réfugiés.

Le premier forum mondial a eu lieu en 2019, et la première réunion de hauts fonctionnaires aura lieu les 14 et 15 décembre 2021 à Genève.

Selon le HCR, ces réunions offrent une opportunité pour faire le point sur les progrès et maintenir l'élan vers la réalisation les objectifs du GCR.

A La Une: Maroc

Plus de: MAP

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.