Burkina Faso: Gestion du fret - Des transporteurs dénoncent l'« immixtion » du ministre de tutelle

27 Janvier 2021

Le bureau national de la Faîtière unique des transporteurs routiers du Burkina (FUTRB) a animé une conférence de presse, le mercredi 27 janvier 2021, à Ouagadougou pour dénoncer ce qu'elle a qualifié d' « immixtion » de leur ministre de tutelle dans la gestion du fret.

La Faitière unique des transporteurs routiers du Burkina (FUTRB) a une fois de plus dénoncé ce qu'elle a qualifié d' « ingérence » du ministre des Transports, de la Mobilité urbaine et de la Sécurité routière, Vincent T. Dabilgou dans son organisation. Les acteurs étaient face à la presse, le mercredi 27 janvier 2021, à Ouagadougou.

Le principal acte d'accusation est la mise en place du Haut conseil des transporteurs (HCT) qui, serait selon les conférenciers, présenté comme le représentant "majeur" des transporteurs. Or, selon le Secrétaire général (SG) de la FUTRB, Bonaventure Kéré, le représentant des transporteurs ne peut être que la faîtière et l'Union des chauffeurs routiers du Burkina. Pour lui, le récépissé du HCT lui aurait été délivré « par inadvertance » par le ministre d'antan de l'Administration territoriale, Siméon Sawadogo.

Il a confié que celui-ci aurait reconnu « son erreur » et aurait recommandé « une fusion » des deux structures. Mieux, le Premier ministre aurait même confirmé la FUTRB comme la principale interlocutrice des transporteurs par correspondance n°1505/PM/SG/DGIE du 27 juillet 2020, foi de l'animateur principal de la conférence de presse.

« Faisant fi de tout, notre ministre de tutelle persiste pour imposer aux transporteurs, aux partenaires techniques et financiers, le HCT qui a obtenu son récépissé par erreur », a regretté M. Kéré. Par ailleurs, il a fait comprendre que le Haut conseil des transporteurs est une association et non une faîtière. C'est pourquoi, M.Kéré pense que le ministre devrait œuvrer à la cohésion entre les transporteurs. « Nous dénonçons avec vigueur cette attitude contraire aux directives et orientations données par le gouvernement », a martelé le SG de la FUTRB. Toutefois, il a précisé que sa structure privilégie le dialogue dans cette situation.

Plus de: Sidwaya

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.