Algérie: Avant-projet de loi électorale - Le UND propose d'annuler la condition des 4%

Alger — Le parti de l'Union nationale pour le développement (UND) a proposé mercredi la suppression de l'alinéa 1 de l'article 176 de la mouture de l'avant-projet de loi électorale, relatif à la condition requise des 4% des suffrages obtenus lors des élections locales précédentes dans la circonscription électorale dans laquelle la candidature est présentée, a indiqué un communiqué du parti.

Le parti a présenté nombre de propositions dans le cadre du débat autour de la mouture de l'avant-projet de loi électorale, appelant à la modification de nombre d'articles et l'annulation d'autres qu'il considère "complètement opposés aux orientations et aux aspirations des articles constitutionnels".

En outre, la condition requise des 4% a suscité un large débat sur la scène politique, en ce sens que le président de l'Autorité nationale indépendante des élections (ANIE), Mohamed Charfi a affirmé que la suppression de ce pourcentage "est à même d'ouvrir un nouveau marché pour la vente des listes électorales chez de nombreux partis".

Par ailleurs, le parti a proposé l'amendement de l'article 174 en amenant le taux de 50% à 15% et la suppression du deuxième alinéa relatif à la parité homme-femme.

S'agissant de l'article 187, le parti propose "une élection des membres des APW par le biais d'un scrutin entre les membres des APC, ce qui donnera lieu à une APW représentative de toutes les communes de la wilaya sans exclusive.

Pour l'article 192, la même formation politique propose son amendement à travers la suppression du troisième alinéa stipulant que "les listes qui n'ont pas obtenu au moins 5% des suffrages exprimés ne sont pas admises à la répartition des sièges".

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X