Congo-Kinshasa: Crise à Lamuka - Fayulu met Bemba et Katumbi devant leurs responsabilités

document

Alors que les yeux de nombreux curieux sont tournés vers la mise en place de l'Union sacrée de la Nation, vision du Chef de l'Etat, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, le Coordonnateur en exercice de la Coalition LAMUKA, Martin Fayulu interpelle ses deux Collègues, Jean-Pierre Bemba et Moïse Katumbi.

Dans un communiqué signé le lundi 27 janvier 2021, le Coordonnateur Martin Fayulu rappelle qu'à cause de l'absence de ses deux collègues, le Présidium n'a tenu aucune réunion depuis sa prise de fonction, le 12 octobre 2020. Les deux hauts cadres de LAMUKA ne venaient pas seulement aux réunions du Présidium mais, ils ont à plusieurs reprises rencontré le Président Félix Tshisekedi pour les consultations. A partir de ce constat qui prouve qu'il est inconcevable d'une part, une personne, un parti ou un regroupement d'appartenir à la fois à deux organisations politiques aux visions différentes et/ou contradictoires et, d'autre part, MM. Bemba et Katumbi se sont écartés de l'objectif fondamental et de la vision de LAMUKA. «Ils doivent tirés les conséquences qui s'imposent», a conclu le Coordonnateur Martin Fayulu. Ci-dessous, l'intégralité du communiqué.

COMMUNIQUE

Depuis ma prise de fonction en qualité de Coordonnateur de LAMUKA, le 12 octobre 2020, j'ai régulièrement invité tous mes collègues du Présidium aux réunions, auxquelles MM Jean-Pierre Bemba et Moïse Katumbi n'ont pas participé ;

A la première réunion du 16 octobre 2020, M. Jean-Pierre Bemba avait soutenu qu'il avait des difficultés de communication à partir de Gemena où il se trouvait tandis que M. Moïse Katumbi était injoignable. Cette réunion n'a pu se tenir faute de quorum. Ainsi, une autre réunion a été régulièrement convoquée pour le 24 octobre 2020. Une fois de plus, en dehors de moi-même, seul M. Adolphe Muzito, qui avait déjà répondu à celle du 16 octobre 2020, était présent ;

Bien que de droit universel, cette dernière réunion pouvait se tenir sans aucune exigence de quorum, j'ai convoqué une autre réunion le 16 janiver 2021 à laquelle, comme aux deux autres précédentes, seul M. Adolphe Muzito avait répondu présent ;

Entretemps, MM Jean-Pierre Bemba et Moïse Katumbi, qui avaient déjà rencontré M. Félix Tshisekedi Tshilombo respectivement le 04 et le 07 novembre 2020, ont déposé leurs cahiers de charges dans le cadre de la coalition gouvernementale FCC-CACH élargie, appelée "Union sacrée" ;

Les absences répétées aux réunions de LAMUKA par MM Bemba et Katumbi et leurs attitudes tendent non seulement à paralyser le bon fonctionnement de la coalition mais aussi démontrent clairement le peu d'intérêt qu'ils accordent désormais à la coalition LAMUKA ;

De ce qui précède,

La Convention créant LAMUKA telle que modifiée à ce jour dispose en son article 2 que « la plateforme se donne pour objectif fondamental de travailler conjointement et solidairement, dans un esprit démocratique et dans la transparence en vue d'obtenir l'unité dynamique de ses membres dans les actions politiques à mener afin de conquérir le pouvoir en République Démocratique du Congo».

En outre, les fondateurs de la coalition LAMUKA avaient décidé de se regrouper autour d'un programme politique ayant comme axes principaux :

La défense de la Constitution ;

La mobilisation du peuple pour une alternance démocratique et politique reflétant la vérité du choix des électeurs ;

La promotion d'un Etat de droit et d'une meilleure gouvernance de la chose publique ;

L'éradication des antivaleurs ;

C'est ainsi que leur déclaration signée et faite le 30 juillet 2019 à Lubumbashi, les membres du Présidium ont notamment souligné que : "LAMUKA affirme sa victoire aux élections du 30 décembre 2018 et continue à dénoncer la fabrication des résultats tels qu'annoncés par la CENI et entérinés par la Cour Constitutionnelle" ;

Il est de notoriété publique que MM Bemba et Katumbi se sont activement investis et engagés dans la création de "l'Union sacrée" et se sont donc déliés de leurs engagements pris dans le cadre de la Coalition LAMUKA ;

Par conséquent, étant donné que, d'une part, une personne, un parti ou un regroupement ne peut appartenir à la fois à deux organisations politiques aux visions différentes et/ou contradictoires et, d'autre part, MM Bemba et Katumbi se sont écartés de l'objectif fondamental et de la vision de LAMUKA, ils doivent tirés les conséquences qui s'imposent.

Fait à Kinshasa, le 27 janvier 2021

Martin Fayulu

Coordonnateur

A La Une: Congo-Kinshasa

Plus de: La Prospérité

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.