Sénégal: Affaire Hiba Thiam - 6 mois ferme et 50 millions d'amende contre Dame Amar et cie

28 Janvier 2021

6 mois de prison ferme et une amende de 50 millions, c'est le verdict du Tribunal correctionnel de Dakar contre Dame Amar et compagnie. La sentence est tombée hier, mercredi 27 janvier

Les prévenus dans l'affaire Hiba Thiam, du nom de cette jeune fille décédée par overdose lors d'une soirée privée dans un appartement sis aux Almadies, dans la nuit du 3 au 4 avril 2020, en plein couvre-feu sont fixés sur leur sort. Dame Amar et ses compagnons ont écopé de 6 mois de prison ferme pour non-assistance à personne en danger et détention de drogue. Les condamnés doivent également allouer solidairement aux parties civiles la somme de 50 millions de francs CFA.

Le Tribunal correctionnel de Dakar a rendu hier, mercredi 27 janvier 2021, son délibéré dans cette affaire de la mort Hiba Thiam dont les prévenus sont Dame Amar, Pape Diadia Tall, Fatoumata Jacqueline Rigal alias Choupette, Djibril Ndiogou Bassène alias Nekh, Alia Bakir, Lamine Diédhiou, Lamine Niane et Louty Bâ. Selon Dakaractu, le juge a condamné Dame Amar, Pape Diadia Tall, Fatoumata Jaqueline Rigal alias Choupette, Djibril Ndiogou Bassène alias Nekh, Alia Bakir a une peine de 6 mois ferme. Une peine que les prévenus ont déjà purgée. Donc ils recouvrent tous la liberté. Le policier Lamine Diédhiou qui avait conduit Diadia Tall sur les lieu a écopé lui aussi de 6 mois de prison assorti d'un sursis. Louty Bâ et Amadou Lamine Niane ont été purement et simplement relaxés.

En sus de la peine qui leur a été infligée, les condamnés doivent allouer, solidairement, aux parties civiles, c'est-à dire à la famille de Hiba Thiam, 50 millions de francs CFA, au titre de dommages, alors que celle-ci réclamait 1 milliard de francs CFA. Pour rappel, les prévenus dans cette affaire avaient déjà obtenu une liberté provisoire depuis leur jugement.

A La Une: Sénégal

Plus de: Sud Quotidien

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.