Afrique: Mise à jour sur la situation dans les territoires de Djugu, Irumu et Mahagi, province de l'Ituri - 1er JUILLET AU 31 DECEMBRE 2020

communiqué de presse

Du 1er juillet au 31 décembre 2020, la situation des droits de l'homme s'est considérablement détériorée dans les territoires de Beni (province du Nord-Kivu), d'Irumu et de Mambasa (province de l'Ituri). Les combattants des Forces alliées démocratiques (ADF) ont continué les attaques contre les populations civiles avec un pic au cours du mois de décembre 2020 dans le secteur de Ruwenzori.

Au cours de la période en revue, 313 atteintes aux droits de l'homme ont été documentées par le BCNUDH, ce qui représente une augmentation considérable, 173 atteintes ayant été documentées pendant les six mois précédents.

Ces atteintes ont fait au moins 468 victimes civiles d'exécution sommaire (parmi lesquelles 345 hommes, 108 femmes et 15 enfants). Au cours de la même période, au moins 77 personnes enlevées, dont 20 femmes et trois mineurs, ont été libérées.

Le sort de 457 personnes, dont 62 femmes et neuf mineurs, est à ce jour inconnu. Ce qui fonde le BCNUDH à classer ces personnes parmi les cas de disparition forcée jusqu'à preuve du contraire.

C

Plus de: Monusco

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.