Niger: Présidentielle - Mohamed Bazoum et Mahamane Ousmane qualifiés pour le 2e tour

Élections au Niger

L'affiche du second tour de la présidentielle au Niger est confirmée. La Cour constitutionnelle nigérienne a validé dans la nuit de samedi à dimanche les résultats du premier tour du 27 décembre dernier. Sur les trente candidats, c'est bien Mohammed Bazoum qui arrive en tête, suivi de Mahamane Ousmane. Ils sont donc les deux candidats retenus par la Cour pour le second tour du 21 février prochain.

En proclamant les résultats définitifs du premier tour de l'élection présidentielle, la Cour constitutionnelle, selon son président, a constaté qu'aucun des trente candidats n'avait obtenu la majorité.

Par conséquent, les deux premiers arrivés en tête : Bazoum Mohammed, avec 39,30 % des voix et Mahamane Ousmane, 16,98 %, sont les deux candidats autorisés à se présenter au second tour le 21 février prochain. L'écart confirmé par la Cour, entre Bazoum Mohammed et Mahamane Ousmane, est de plus d'un million 57 000 voix.

Presque tous les recours introduits auprès de la Cour ont été rejetés. C'est ainsi, qu'entre autres, la Cour a rejeté le recours à l'annulation du premier tour de l'élection présidentielle introduit par Mahamane Ousmane à travers son conseil.

Le recours du candidat Ibrahim Yacoubou, aux fins d'annulation des votes dans plusieurs communes a également été rejeté, la Cour l'ayant jugé mal fondé.

Selon l'article 90 du Code électoral, en cas de ballottage, la campagne a à nouveau ouvert dès le lendemain de la proclamation des résultats définitifs du premier tour, c'est-à-dire ce dimanche. Elle sera close l'avant-veille du second tour à minuit.

Dans les prochaines heures également, on s'attend à plusieurs déclarations de ralliement des partis politiques aux deux candidats. Les plus importantes seront celles du MNSD de Seini Oumarou, du MPR d'Albadé Abouba, Ibrahim Yacoubou et Alma Oumarou, entre autres.

A La Une: Niger

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.