Congo-Brazzaville: Présidentielle 2021 - L'Upads ne prendra pas part au scrutin

Clément Miérassa et Paulin Makaya lors de la conférence de presse/Adiac

A l'issue de la troisième session ordinaire du Conseil national de l'Union panafricaine pour la démocratie sociale (Upads) tenue du 27 au 30 janvier à Brazzaville, le plénum des membres de cette instance dirigeante a convenu de ne pas présenter un candidat à l'élection présidentielle du 21 mars.

La décision du Conseil national de ne pas participer à l'élection présidentielle trouve son fondement, affirment les membres de ladite instance dirigeante, dans l'impréparation de cette échéance par le gouvernement qui, cinq ans durant, n'a pas été capable d'améliorer le système électoral pour en garantir la crédibilité et la sincérité des résultats.

« ... les militants de l'Upads sont appelés au cours de cette élection présidentielle à observer la discipline républicaine aux fins du maintien de l'ordre public et de la grandeur dont ils ont toujours fait montre face au prescrit nationaliste édicté par Pascal Lissouba, fondateur de l'Upads », a précisé le communiqué final des travaux lu par Honoré Sayi, porte-parole du parti.

Intervenant sur le même sujet dans son discours de clôture des travaux, le Premier secrétaire de l'Upads, Pascal Tsaty Mabiala, a appelé les membres du Conseil national à expliquer à la base du parti cette « grave décision » en se fondant notamment sur l'argument relatif au souci de l'Upads de ne pas créer les conditions de désunion au sein de l'organisation. En outre, il a ajouté que son parti ne soutiendra aucun candidat.

Au cours de cette session, les membres du Conseil national ont convenu que le congrès va être convoqué après les élections législatives, locales et sénatoriales. De même, qu'ils ont mis en place un organe informel dénommé « Comité de conciliation pour l'unité et le rassemblement au sein du parti » placé sous l'autorité du Premier secrétaire. Cet organe est chargé de ramener au sein du parti tous ceux dont le cœur en bat la chamade.

Le Conseil national a été informé du réaménagement du Secrétariat national et de la Commission nationale de contrôle et d'évaluation pour des raisons d'efficacité et d'indisponibilité de certains membres. Ainsi, pour le Secrétariat national Jérémy Sylvain Lissouba, admis à titre exceptionnel au Conseil national et au Bureau politique, y fait son entrée pour s'occuper du département des stratégies et relations extérieures.

Pour la Commission nationale de contrôle et d'évaluation, Jean Bruno Madiba est élu président en remplacement de Simon Mfoutou, décédé, tandis que Jacques Balendé et Blandine Mberi Mayekou font leur entrée dans ladite structure en qualité de membres.

A La Une: Congo-Brazzaville

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.