Congo-Kinshasa: Beni - La MONUSCO s'investit davantage pour le retour de la paix dans le secteur de Rwenzori

communiqué de presse

Face à la recrudescence des attaques meurtrières attribuées aux rebelles d'Allied Democratic Forces (ADF) dans le Secteur de Rwenzori, en territoire de Beni, province du Nord-Kivu, une mission multidisciplinaire de la MONUSCO y a été déployée du 27 au 29 Janvier 2021.

L'équipe conjointe de la MONUSCO composée des Affaires Civiles (CAS), de la Cellule d'Analyse de la Mission (JMAC), du Bureau conjoint des Nations Unies aux Droits de l'Homme (BCNUDH), de la Brigade d'Intervention de la MONUSCO (FIB) et de la Cellule d'Information de la Mission s'est rendue respectivement à Kilya (située à 23 km à l'Est de Beni), Mutwanga (48 km à l'Est de Beni) et Bulongo (45 km à l'Est de Beni).

La mission poursuivait plusieurs objectifs, à savoir : évaluer conjointement avec les autorités la situation sécuritaire, renforcer les systèmes d'alerte communautaire ainsi que les mécanismes communautaires de protection, sensibiliser les communautés, acteurs et partenaires sur le mandat de la MONUSCO, ainsi que renforcer la collaboration civilo-militaire.

En effet, depuis quelques mois, plusieurs villages du secteur de Rwenzori ont fait l'objet d'attaques meurtrières attribuées aux rebelles d'Allied Democratic Forces (ADF), causant des pertes en vies humaines, des pillages, des enlèvements, des destructions des biens ainsi que d'importants déplacements des populations vers les villes de Beni, Butembo et Kamango.

Conjointement avec les autorités administratives et locales, l'équipe de la mission a tenu une série de séances de travail, notamment avec les leaders communautaires, les membres des Comités locaux de sécurité, des représentants de la Société civile ainsi que les FARDC, pour évaluer la situation sécuritaire et discuter des mesures préventives de protection dans le secteur.

La mission a saisi l'opportunité pour sensibiliser les acteurs sur le mandat de la MONUSCO, focalisant sur la Protection des Civils, les outils et mécanismes communautaires de coordination ainsi que l'indispensable collaboration entre les membres des communautés et les acteurs en charge de coordonner les réponses aux alertes de protection.

Il faut noter que le récent déploiement de la base militaire de la MONUSCO à Mutwanga, en plus de celle déjà opérationnelle à Kilya, participe aux efforts de la Mission, en appui aux FARDC, pour neutraliser les groupes armés. Cela a l'avantage de travailler pour un environnement beaucoup plus protecteur, favorisant ainsi le retour des déplacés.

Des efforts vont se poursuivre pour renforcer le système d'alertes précoces ainsi que la mise en place des Comités locaux de protection, entre autres à Kilya, Mutwanga, Bulongo et autres localités ciblées, conjointement avec les autorités du secteur et les leaders communautaires.

A La Une: Organisations Internationales et l'Afrique

Plus de: Monusco

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X