Sahara Occidental: Des députés européens appellent Biden à annuler la décision de Trump

Le nouveau président américain Joe Biden

Près de 380 députés européens ont adressé une lettre au nouveau président américain, Joe Biden, dans laquelle ils demandent l'annulation de la décision de son prédécesseur concernant la reconnaissance de la prétendue souveraineté marocaine sur le Sahara occidental, informent des médias sahraouis.

Les parlementaires ont demandé au nouveau locataire de la Maison-Blanche de respecter le Droit international et la Charte des Nations unies que le président Donald Trump a "violé" en faisant sa proclamation à travers un tweet.

L'ancien président américain avait rendu publique sa position par rapport au Sahara occidental, le 10 décembre dernier, tout en annonçant la volonté du Maroc et de l'entité sioniste de normaliser leurs relations.

D'autre part, les députés européens mettent l'accent sur la nécessité de parvenir à une solution au conflit "en garantissant au peuple sahraoui son droit à l'autodétermination en vertu des résolutions des Nations unies".

Les signataires de la missive attirent, en outre, l'attention du président américain sur la "tragédie que pourrait générer la prolongation du conflit en raison de la privation du peuple sahraoui de ses droits fondamentaux depuis 45 ans".

La proclamation de Trump au sujet du Sahara occidental a provoqué des réactions négatives aussi bien à l'étranger qu'aux Etats-unis incluant le parti républicain auquel appartient le 45ème président.

Plusieurs personnalités ont signalé le caractère illégal de cette proclamation qui va à rebours des résolutions des Nations unies et de la position officielle des Etats-Unis, depuis trois décennies, concernant la question sahraouie.

A La Une: Sahara Occidental

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.