Sénégal: L'oignon local sera disponible sur le marché dans une vingtaine de jours (producteurs)

Thiès — L'oignon local, en phase de maturation, sera vendu sur le marché national dans une vingtaine de jours, a annoncé mardi à Thiès (ouest) le président de l'Interprofession oignon du Sénégal (IPOS), Mamadou Bâ.

Pour cette raison, l'IPOS, une association d'horticulteurs, a mis en garde le ministère du Commerce sur les risques de mévente de la production nationale à cause de la présence supposée de 2.000 tonnes d'oignon importé au port de Dakar.

La commercialisation d'une telle quantité serait préjudiciable aux producteurs locaux, qui s'apprêtent à vendre leurs récoltes, a dit M. Bâ lors d'une réunion des membres du bureau de l'IPOS.

La production locale arrivée à maturation est plus importante que celle de l'année dernière, qui était de 450.000 tonnes, selon lui.

Il y aura de l'oignon "en quantité suffisante", a assuré Boubacar Sall, vice-président de l'IPOS, qui prenait également part à la réunion.

Les récoltes d'oignon pourraient atteindre 500.000 tonnes, selon M. Sall.

"De la vallée du fleuve Sénégal à la zone des Niayes, l'oignon est mûr", a souligné Mamadou Bâ.

Des "rumeurs" font état de la présence de 2.000 tonnes d'oignon importé au port de Dakar, des quantités sur le point d'être écoulées sur le marché local, a-t-il dit.

Le président de l'IPOS craint que la commercialisation de l'oignon importé empêche l'écoulement de la production nationale.

"J'alerte les autorités, le président de la République, pour qu'ils puissent laisser écouler l'oignon local", a lancé M. Bâ.

"Dans moins de vingt jours, tous les foyers pourront acheter de l'oignon à moins de 300 francs CFA le kilo", a assuré Boubacar Sall lors de la réunion.

Selon Aly Ndiaye, le responsable chargé de la communication de l'IPOS, les membres de cette organisation seront en mesure, l'année prochaine, de produire assez d'oignon pour satisfaire entièrement la demande des consommateurs.

A La Une: Sénégal

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.