Ouganda: CPI - La Cour déclare un ancien chef de guerre en Ouganda coupable de « 61 crimes contre l'humanité »

Former LRA commander Dominic Ongwen.
4 Février 2021

La Chambre de première instance IX de la Cour pénale internationale (Cpi), a déclaré ce jeudi 4 janvier 2021, Dominic Ongwen, ancien chef de guerre en Ouganda, coupable d'un total de «61 crimes contre l'humanité et crimes de guerre, commis dans le nord de l'Ouganda entre le 1er juillet 2002 et le 31 décembre 2005». C'est ce qui ressort d'une note officielle transmise par la Cpi.

Il s'agit, selon la Cour, de crimes d'attaques lancées contre la population civile, de meurtre, de tentative de meurtre, de torture, d'esclavage, d'atteinte à la dignité de la personne, de pillage, de destruction de biens et de persécution. Il y a également des crimes sexuels et à caractère sexiste, à savoir, le mariage forcé, la torture, le viol ainsi que des crimes d'utilisation d'enfants de moins de 15 ans pour les faire participer activement aux combats.

Des crimes qui, précisent les conclusions de la Chambre, avaient été commis dans le contexte de la rébellion armée de l'Armée de résistance du seigneur (Ars), dont Dominic Ongwen était le commandant, contre le gouvernement ougandais.

La Chambre n'a pour le moment prononcé de peine. Dans la mesure où ce verdict peut faire l'objet d'un appel par l'une ou l'autre des parties à la procédure. Et ce, dans les 30 jours suivant la notification du jugement. Cette peine pourrait toutefois aller jusqu'à 30 ans d'emprisonnement, souligne la Cour pénale internationale.

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.