Ethiopie: 24 opposants emprisonnés ont entamé une grève de la faim

Jawar Mohammed est un journaliste et militant éthiopien

En Éthiopie, énième report du procès des 24 opposants au Premier ministre Abiy Ahmed emprisonnés depuis juillet dernier. Parmi eux, le très charismatique Jawar Mohammed, ancien allié du Premier ministre et représentant la frange nationaliste Oromo, l'ethnie majoritaire dans le pays.

En prison depuis huit mois, ils sont accusés de terrorisme et d'incitation à la haine. Pour eux le temps presse, car les élections sont prévues pour début juin. Ils ont passé la vitesse supérieure en entamant une grève de la faim la semaine dernière.

Cela fait désormais huit jours que les 24 principaux opposants oromo ont commencé une grève de la faim en prison.

Un geste symbolique pour protester contre l'arrestation de près de 100 de leurs partisans. Ces membres du parti OFC, le Congrès fédéraliste oromo, ont été appréhendés la semaine dernière alors qu'ils venaient apporter leur soutien aux prisonniers devant le tribunal.

Un tribunal où Jawar Mohammed et ses 23 compagnons refusent toujours de se rendre, affirmant craindre pour leur sécurité.

Sur les dix chefs d'accusations initialement retenus contre eux en septembre, la justice a décidé d'en abandonner six. Mais ceux qui se considèrent aujourd'hui comme des prisonniers politiques seront quand même jugés pour des charges de terrorisme, fraude aux télécoms et d'incitation à la haine.

Alors que les élections ont lieu dans exactement quatre mois, il sera très difficile d'y prendre part assure l'OFC, qui avait à l'époque participer à l'ascension d'Abiy Ahmed au poste de Premier ministre. Depuis labellisé comme un parti d'opposition, l'OFC est aujourd'hui paralysé par l'emprisonnement de ses leaders ainsi que la fermeture de la plupart de ses bureaux dans le reste du pays.

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.