Angola: La sécheresse met en péril la production de maïs à Cuanza Sul

Sumbe — La sécheresse met en danger la récolte de 4 600 tonnes de maïs, concernant la première époque agricole, dans la ferme Sete Quintas, dans la municipalité de Cela, province de Cuanza Sul.

En cause est la plantation de 900 hectares de maïs.

Selon le directeur de la ferme, Cruz Francisco Paciente, qui s'est entretenu avec la presse ce samedi, si la situation persiste, seul 15 % de la production pourraient être récoltés.

Cruz Francisco Paciente a plaidé pour un soutien institutionnel du gouvernement pour que les agriculteurs ne dépendent pas des pluies, mais puissent avoir accès au système d'irrigation du canal de Matumbo.

Selon l'agriculteur, au cours de l'année agricole 2020, 720 millions de kwanzas ont été investis, dans une superficie de 120 hectares, fixant la récolte à 540 tonnes de maïs, commercialisées, de préférence, à Luanda.

Pour le directeur municipal de l'Agriculture, Elias Ferreira, il est nécessaire que les agriculteurs parient sur les moyens alternatifs pour obtenir des revenus plus élevés.

La ferme Sete Quinta existe depuis plus de sept ans, avec des projets dans les domaines de l'aquaculture, création du bétail bovin et dispose de 120 travailleurs, dont deux expatriés.

En cause est la plantation de 900 hectares de maïs.

Selon le directeur de la ferme, Cruz Francisco Paciente, qui s'est entretenu avec la presse ce samedi, si la situation persiste, seul 15 % de la production pourraient être récoltés.

Cruz Francisco Paciente a plaidé pour un soutien institutionnel du gouvernement pour que les agriculteurs ne dépendent pas des pluies, mais puissent avoir accès au système d'irrigation du canal de Matumbo.

Selon l'agriculteur, au cours de l'année agricole 2020, 720 millions de kwanzas ont été investis, dans une superficie de 120 hectares, fixant la récolte à 540 tonnes de maïs, commercialisées, de préférence, à Luanda.

Pour le directeur municipal de l'Agriculture, Elias Ferreira, il est nécessaire que les agriculteurs parient sur les moyens alternatifs pour obtenir des revenus plus élevés.

La ferme Sete Quinta existe depuis plus de sept ans, avec des projets dans les domaines de l'aquaculture, création du bétail bovin et dispose de 120 travailleurs, dont deux expatriés.

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.