Congo-Brazzaville: Arrestation du directeur d'un journal satirique

communiqué de presse

Le Conseil supérieur de la liberté de communication (CSLC), qui régule les médias du pays, a suspendu la publication du journal satirique Sel-Piment, extrêmement critique envers le gouvernement du président Denis Sassou Nguesso.

Selon les rapports des médias, l'arrestation de Raymond Malonga a eu lieu dans un hôpital de la capitale, Brazzaville, lors de son admission pour un traitement contre la malaria. Il est détenu à la maison d'arrêt de la capitale, dans la zone de quarantaine aux côtés de prisonniers atteints de COVID‑19.

Les syndicats de journalistes et les groupes de défense des droits humains considèrent que l'arrestation de Raymond Malonga est un acte d'intimidation pour réduire les médias au silence à l'approche des élections présidentielles du 21 mars.

Le Secrétaire général de la FIJ, Anthony Bellanger, a déclaré : « La FIJ condamne l'arrestation de Raymond Malonga, qui semble être manifestement un acte de représailles envers son travail. Nous appelons le gouvernement du président Denis Sassou Nguesso à le libérer immédiatement et sans conditions. Nous encourageons vivement les autorités à garantir la liberté d'information et d'expression avant et pendant les élections à venir. »

Plus de: IFJ

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.