Congo-Brazzaville: Réinsertion sociale dans le Pool - Le PASD s'exécute normalement

Le comité de pilotage du Projet d'appui à la promotion des moyens de subsistance durables dans le département du Pool (PASD) s'est réuni, le 10 février à Brazzaville, pour dresser le bilan à mi-parcours de ses activités. On retient que le projet s'exécute sans heurts et au rythme souhaité.

Le PASD a été lancé le 18 juin 2019 à Kinkala. Il a été initié dans le cadre du programme de Désarmement, démobilisation et réintégration (DDR), après la signature, le 23 décembre 2017 à Kinkala, de l'accord de cessez-le-feu et de cessation des hostilités entre le gouvernement et les ex-rebelles. Financé par le Fonds japonais de développement social à hauteur de 1,325 milliard Fcfa, le PASD mis en œuvre par la Banque mondiale vise à contribuer à l'amélioration de l'accès aux moyens de subsistance durable des populations vulnérables et désœuvrées du département du Pool.

Le projet se développe en trois composantes, à savoir : la stimulation de l'amélioration des moyens de subsistance ; la promotion de l'utilisation durable de l'énergie, en mettant l'accent sur les activités productives, la gestion du projet ; le suivi-évaluation et la diffusion des connaissances.

Sa phase pilote s'exécute actuellement à Linzolo et Koubola dans le district de Goma Tsé-tsé, à Yalavounga et Yangui dans le district de Kinkala ainsi qu'à Matesana et Missafou dans la communauté urbaine de Mindouli.

D'après le Haut-commissaire à la réinsertion des ex-combattants, Euloge Landry Kolelas, la première phase de ce projet se réalise bien au profit des personnes vulnérables du Pool.

Pour la première composante, a confié le coordonnateur du projet, à ce jour 194 projets ont été approuvés et sont en phase d'exécution.

Les activités se développent par les groupements d'intérêt économiques œuvrant dans diverses filières telles que le maraîchage, la pisciculture, la culture vivrière, l'élevage de porcs et de petits ruminants, l'apiculture, le petit commerce et l'artisanat.

Ouvrant les travaux, le Haut-commissaire à la réinsertion des ex-combattants, Euloge Landry Kolélas, a invité les participants à analyser en toute responsabilité les dossiers soumis à leur approbation.

« La présente session du comité de pilotage que nous tenons ce jour doit être décisive car elle nous permet de faire un bilan à mi-parcours de la mise en œuvre du PASD en vue de sa projection dans l'avenir. Je vous exhorte à prendre la mesure de votre rôle afin de faire des suggestions pertinentes », a-t-il indiqué.

A La Une: Congo-Brazzaville

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.