Cote d'Ivoire: Gestion et distribution des droits d'auteur / Jimmy Danger, artiste comédien - " BURIDA, on a été trahis ! "

En marge de la conférence de presse de présentation de la Mutuelle pour l'émergence économique et sociale des sociétaires du Burida, le mardi 02 février 2021 à Cocody-Riviera II, Laurent Ibo dit Jimmy Danger, artiste comédien, s'est vivement élevé contre certains de ses camarades de lutte, dont certains se sont tus, parce que siégeant au Conseil de gestion du Burida.

« Je veux dire qu'on a été bernés ! Je le dis parce que moi, je suis quelqu'un de loyal. Quand je mène un combat, ce n'est pas mon intérêt que je recherche. Mais l'intérêt commun. On a mené un combat, on avait affaire à une directrice générale qui, pendant un moment, était devenue arrogante. Il y avait du favoritisme au niveau du Burida.

Certains artistes sont bien payés, malgré ton travail, tu peux te retrouver avec des miettes. Nous avons trouvé que ce n'était pas juste. On a mené ce combat et on a fait partir la personne. Je suis là, un coup, j'entends que mon groupe-là, ils sont au Conseil de gestion. Je ne savais pas. C'est après qu'on m'a informé » a-t-il martelé avant d'insister : « On a été trahis. Les problèmes n'ont pas été résolus. Il y a des artistes qui touchaient seulement 5000fcfa ! Quand même ! Tu vas quitter Yopougon pour venir prendre 5000 Fcfa au Burida ! Notre combat a porté des fruits.

Aujourd'hui, lorsqu'un artiste n'a rien eu, c'est 65.000 Fcfa au moins. Cependant, j'ai remarqué que ces derniers temps, ce n'est plus respecté. Il y a quelque chose qui ne va plus. Tout ce groupe qui est au Conseil de gestion fait quoi là-bas ? C'est après, j'ai su que chacun d'eux percevait près de 300.000 Fcfa par mois, et les problèmes demeurent. A savoir la misère des artistes, la mauvaise répartition des droits d'auteur, etc. » a-t-il déploré.

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Le Nouveau Réveil

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.