Afrique de l'Ouest: G5 Sahel - Macron annule son déplacement au sommet de Ndjamena pour «raisons sanitaires»

François Lecointre, chef d’état-major des armées en visite d’inspection au Mali, survolant le désert du Gourma malien à bord d’un CH47 chinook britannique.

Le président français annule son déplacement lundi et mardi prochain dans la capitale tchadienne pour participer au sommet du G5 Sahel. Une annulation « uniquement » du, assure l'Elysée, « à des raisons sanitaires ». Emmanuel Macron participera donc en visioconférence au huis clos des chefs d'Etat du G5 le lundi après-midi puis à la réunion plénière élargie aux partenaires internationaux le mardi matin.

Initialement, le président français devait arriver le lundi après-midi et rester une nuit sur place. Mercredi, l'Elysée revoyait le programme et ne tablait plus que sur un déplacement d'une journée. Avant de finalement annuler le voyage ce jeudi.

« On ferme les frontières pour les Français, explique-t-on dans l'entourage du chef de l'Etat, donc le président s'est appliqué la même contrainte et l'a appliqué à ses ministres ». Ni Jean-Yves Le Drian, le chef de la diplomatie française, ni Florence Parly, la ministre des Armées ne seront donc présent physiquement à Ndjamena.

Une annulation du « uniquement à des raisons sanitaires », assure l'Elysée, et au regard ‬« des derniers éléments épidémiologiques reçu sur la situation sur place », ajoute le palais présidentiel. Emmanuel Macron participera tout de même à ce sommet en visioconférence. Mais contrairement à ce qui semblait se dessiner, il n'annoncera pas à cette occasion une diminution du contingent de Barkhane.

« La réflexion est toujours en cours avec nos partenaires », explique un conseiller du chef de l'Etat qui ajoute : « C'est à la lumière de ces discussions à la fois avec nos partenaires sahéliens, de leur degrés d'engagement et du degrés d'engagement de nos partenaires internationaux que le président prendra des décisions sur l'évolution de notre dispositif ».

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X