Cameroun: Evaluation sécuritaire du CHAN - Des résultats satisfaisants

Présidant une réunion mercredi dernier une réunion, le Mindef, Joseph Beti Assomo a appelé les responsables concernés à redoubler de vigilance dans la perspective de la CAN.

« Faire une évaluation exhaustive et sans complaisance du dispositif sécuritaire déployé pour la couverture du Championnat d'Afrique des Nations de football qui vient de s'achever et se projeter déjà dans la perspective de la CAN annoncée l'année prochaine ». C'était l'objet de la réunion d'évaluation sécuritaire présidée dans la salle des Actes de son département ministériel mercredi 10 janvier dernier par le ministre délégué à la présidence chargé de la Défense.

En ouvrant les travaux, Joseph Beti Assomo a transmis aux principaux responsables des structures déployées sur le terrain, les encouragements et les félicitations du président de la République, chef des forces armées pour le travail abattu, avant, pendant et après la compétition qui s'est achevée dimanche dernier. Ce dans un contexte marqué par quelques remous sur le plan sécuritaire et avec des prédictions qui indiquaient l'incapacité du Cameroun à assurer la sécurité de ses hôtes durant la compétition, et particulièrement dans la région du Sud-Ouest. « Certains observateurs sont allés jusqu'à soutenir que le Cameroun prenait un énorme risque en y faisant jouer des équipes étrangères », ce sur la base des intenses campagnes des bandes armées et des relais tant à l'intérieur qu'à l'extérieur du territoire. D'où l'important défi sécuritaire qu'il fallait relever.

« Je me dois de relever, sans circonlocutions, le succès de la couverture sécuritaire du Chan Total 2020 qui est le résultat d'un travail méthodique coordonné et harmonieux entre les forces de défense et de sécurité ainsi que les services spécialisés en charge du renseignement » a relevé Joseph Beti Assomo. Chaque acteur impliqué ayant choisi d'apporter sa contribution, en faisant fi des considérations personnelles. Pour le Mindef, l'expérience engrangée au cours du Chan qui vient de s'achever et qui constituait un véritable galop d'essai doit permettre d'en tirer des leçons et d'envisager une couverture plus efficace de la Coupe d'Afrique des nations que le Cameroun accueille l'année prochaine.

Tout devait donc être mis en œuvre pour déceler les défauts éventuels en évitant de « verser dans une autosatisfaction de mauvais aloi ». Les travaux ont enregistré, dans le cadre du huis clos, les communications des responsables opérationnels sur le terrain. Autour du Mindef, l'on notait la présence des deux secrétaires d'Etat auprès du Mindef, du délégué général à la Sûreté nationale, Martin Mbarga Nguele, du directeur général de la recherche extérieure, Léopold Maxime Eko Eko, le haut commandement militaire sous la conduite du général de corps d'armée, chef d'état-major des armées, René Claude Meka, les commandants des régions militaires et de gendarmerie.

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.