Cote d'Ivoire: Renforcement de capacité - Des Journalistes en formation sur le contre-narratif et l'attitude sécuritaire en période électorale

12 Février 2021

Une trentaine de journalistes et professionnels des médias et de la communication participent à un atelier de formation sur le contre-narratif et les attitudes sécuritaires d'un journaliste en période électorale. L'atelier se tient à l'hôtel Président de Yamoussoukro, du 11 au 14 février.

Le but principal de ces trois jours de rencontre est d'outiller les participants à établir une différence entre l'erratum, la contre-narration et le droit de réponse ; fournir les règles sécuritaires applicables aux journalistes en période électorale ; mettre en place une plateforme de fact-checking en période électorale ; sensibiliser au rôle et responsabilités des professionnels des médias pour une couverture médiatique sensible au genre en période électorale.

L'ouverture de l'atelier s'est faite ce vendredi 12 février 2021, en présence des organismes initiateurs de la formation que sont : le Pnud, l'Unesco, Onu-femmes, Reporters sans frontière. Sans oublier des représentants du ministère de la Communication et des Médias, et de la Commission électorale indépendante (Cei).

L'ouverture a été faite par M. Koutouan Félix Olivier, sous-directeur des partenariats au ministère de la Communication et des Médias. Au nom du ministre Sidi Touré, il a salué l'initiative des organisateurs. Avant d'inviter les participants à tirer profit de la formation.

« Cet atelier intervient dans un contexte important pour la Côte d'Ivoire. Le pays va renouveler son Parlement. Et dans cet élan, les journalistes ont un rôle important à jouer. C'est à juste titre que cette formation est plus importante et doit servir de partage d'expériences pour permettre à chacun d'acquérir d'autres atouts. Elle va apporter quelques rudiments en plus de votre connaissance », a exposé Jonas Mfouatié, représentant résident adjoint du Pnud.

Il a ensuite salué l'initiative et encouragé les participants à s'impliquer pleinement dans les travaux. « Vous jouez un rôle important. Donnez de bonnes informations en confrontant les faits. Ce qui garantit un climat électoral apaisé », a-t-il exhorté.

Koné Inza de la Commission électorale indépendante (Cei) s'est réjoui, au nom de son institution, de l'organisation de la formation. Pour lui, cet atelier va contribuer à renforcer la capacité des journalistes pour la bonne couverture des élections législatives. « Nous comptons sur la presse qui a toujours accompagné la Cei de s'accaparer les travaux de cet atelier afin de mieux remplir sa mission première qui est de donner de bonnes informations qui construisent un climat de paix après une élection », a-t-il appelé.

Baudelaire Mieu, Bamba Karamoko, respectivement représentant de reporter sans frontière et de la Maison de la presse d'Abidjan, ont salué l'initiative qu'ils jugent bonne. Ils ont invité les journalistes en cette période sensible à faire preuve de professionnalisme dans le respect de l'éthique et de la déontologie pour accompagner la société.

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X