Cote d'Ivoire: Recettes fiscales 2020 - Les agents réclament leur quote-part

Les agents des impôts réclament des autorités compétentes, une quote-part des recettes fiscales mobilisées au titre de l'année 2020.

Lors d'une conférence de presse animée, le jeudi dernier, à leur QG de Cocody, la Fédération des syndicats de la Dgi (Fesy-Dgi) a déclaré que conformément aux textes en vigueur, les agents méritent d'être récompensés par rapport au résultat positif réalisé que le directeur général des Impôts a rendu public, le mardi dernier, lors du séminaire-bilan. A savoir 2352,1 milliards FCFA recouvrés en 2020 pour un objectif de 2 295,9 milliards, soit un écart positif de 56,2 milliards. S'appuyant sur ce résultat, le président en exercice de la Fesy-Dgi, Thé Jasmin, et ses camarades estiment qu'une quote-part doit leur être reversée en cas de plus-value.

Le président en exercice de ladite fédération a, d'abord, évoqué l'article 12 de la charte d'éthique applicable à l'administration fiscale. « Cet article invite à reconnaître le mérite de l'agent. Il stipule que lorsque le collaborateur a atteint ses objectifs, il est félicité par son responsable », a rappelé Thé Jasmin. Qui a ensuite brandi l'article 7 du protocole d'accord signé le 09 décembre 2014 entre la Cosymef-ci (Coordination des syndicats du ministère de l'Économie et des Finances) et la Primature.

A en croire les explications de ce dernier, le texte stipule qu'en cas de plus-value, la partie gouvernementale consente à redistribuer une quote-part à l'administration concernée (Douanes, Impôts, Trésor). Thé Jasmin a annoncé que la fédération prévoit à cet effet une tournée nationale, du 22 février au 10 mars 2021, suivie d'une assemblée générale, le 12 mars à Yopougon. « Il s'agira, pour nous, de rendre compte à nos camarades et de recueillir leurs avis », a expliqué le président en exercice de la Fesy-Dgi.

Le secrétaire général du Renouveau syndical des agents du Fisc (Resa-Fisc), Narcisse Zereyé Zedou, a, quant à lui, indiqué qu' une bonne gestion du profil de carrière à la Dgi va inévitablement permettre de poursuivre avec les plus-values. « Il faut plancher sur le profil de carrière. Parce que la bonne gestion, c'est avant tout la gestion des ressources humaines dans la mesure où l'homme est au cœur de la production.

Nous apprécions à leur juste valeur les méthodes et procédures mises en œuvre, mais il faut en faire de même pour les agents, ceux qui gèrent ces méthodes » a dit Zéréyé. Qui estime qu'il y a une discrimination dans la gestion des carrières des agents à la DGI. « Nous constatons une certaine discrimination dans la gestion des carrières des agents et aujourd'hui, on n'est plus à diplôme égal, évolution égale.

Comment comprendre qu'après plus de vingt (20) ans, des personnes entrées aux impôts comme administrateurs soient au stade de simples agents là où au Trésor, leurs camarades sont directeurs voire Dga ? », a-t-il dénoncé.

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Le Nouveau Réveil

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.