Cote d'Ivoire: Renforcement de capacité - Des journalistes instruits sur la différence entre la contre-narration, l'erratum et le droit de réponse

13 Février 2021

Des journalistes en séminaire à Yamoussoukro, du 11 au 14 février, sur le contre-narratif et les attitudes sécuritaires d'un journaliste, sont à leur deuxième jour de formation ce samedi 13 février.

Ils ont été instruits sur le contre-narratif. Dans les détails, Mme Diplo Régina, sous-directeur du monitoring à l'Autorité nationale de la presse (Anp), qui a animé le thème, a défini la contre-narration et expliqué la différence entre l'erratum, la contre-narration et le droit de réponse.

Cette séance d'explication et d'échanges a permis aux participants d'être informés, formés sur ces différentes questions relatives aux pratiques de leur métier.

Faut-il le rappeler, l'atelier de formation qui a débuté le vendredi 12 février 2021, vise, entre autres, à outiller les participants à établir une différence entre l'erratum, la contre-narration et le droit de réponse ; fournir les règles sécuritaires applicables aux journalistes en période électorale ; mettre en place une plateforme de fact-checking en période électorale.

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X