Maroc: La campagne hostile de médias algériens contre le Maroc, l'expression de la profonde confusion du système politique en Algérie

La Fédération marocaine des médias
opinion

Rabat — La campagne hostile systématique des médias et de la presse du régime militaire en Algérie contre le Royaume du Maroc et ses institutions est l'expression évidente de l'état de profonde confusion et d'échec total que vit ce système politique du fait de l'accumulation de crises internes aux niveaux aussi bien politique que social et économique, a affirmé l'écrivain et chercheur académicien Atiq Essaid.

Ces crises internes se développent à un rythme accéléré à tel point de devenir incontrôlables, encore aggravées par la pandémie de Covid-19, a-t-il fait observer dans une déclaration à la MAP en réaction à l'émission diffusée par la chaine algérienne "Echourouk", notant que le régime algérien "cherche donc avec tous les moyens malveillants et sournois à faire passer ses crises internes à travers son hostilité contre le Maroc, dans une stratégie connue de son peuple et du monde entier, qui n'a pour objectif que de créer des conflits afin de détourner l'attention de ses citoyens qui exigent une réforme globale et demandent la réalisation de leurs besoins fondamentaux.

Le système politico-militaire en Algérie "s'attaque délibérément au Maroc avec insolence et cynisme, au point de porter atteinte aux institutions et aux symboles nationaux qui caractérisent l'histoire et la civilisation séculaire du Royaume, à leur tête Sa Majesté le Roi Mohammed VI", a déploré l'analyste politique.

Et de souligner, à cet égard, que tous les Marocains, à l'intérieur comme à l'extérieur du Royaume, considèrent ces campagnes médiatiques, "financées et soutenues par le système politique algérien, et toute atteinte à la personne de Sa Majesté, comme une atteinte directe à la dignité de l'ensemble du peuple marocain, lequel se tient constamment au service de son Souverain et de sa Patrie.

Il a également relevé la fierté que ressent le citoyen marocain quant au développement, au progrès et à la prospérité réalisés par le Maroc, grâce à la sagesse et à la clairvoyance de Sa Majesté le Roi, qui ont conféré au Royaume une position avant-gardiste sur l'échiquier mondial et à tous les niveaux.

Impuissant face à ces multiples réalisations, "le régime politique algérien, affaiblit par les crises successives, ne trouve que ses campagnes médiatiques déchaînées contre le Maroc, lesquelles révèlent au grand jour son incapacité à suivre le rythme de ce développement structurel inclusif du Maroc", a-t-il poursuivi.

Il a rappelé, en ce sens, les acquis réalisés par le Maroc sous le leadership de Sa Majesté le Roi, avec autant de triomphes diplomatiques dans le cadre de la forte dynamique que connait la question du Sahara marocain, incarnée au cours des derniers mois par une interaction internationale basée sur le soutien total et sincère à la marocanité du Sahara et à l'initiative de l'autonomie comme seule solution réaliste et durable pour ce conflit artificiel, notamment l'ouverture de plusieurs consulats dans les provinces du Sud et la reconnaissance américaine de la souveraineté pleine et entière du Maroc sur son Sahara.

Ces victoires, a-t-il ajouté, ont plongé le système algérien dans une errance politique et dans l'isolement vis-à-vis de la réalité des développements internationaux, d'autant plus qu'il demeure bien conscient que toutes les thèses séparatistes/colonialistes auxquelles il s'accroche ne sont que des illusions et chimères qui le détournent des enjeux de son peuple.

Le chercheur a tenu enfin à exprimer sa vive indignation et sa forte condamnation face à ce comportement lâche et honteux des médias algériens poussés par leur régime militaire.

"En tant que Marocains libres, nous ne permettrons à quiconque et d'aucune façon de manquer de respect à l'Institution monarchique séculaire, enracinée dans l'histoire marocaine et dans nos cœurs et qui constitue notre fierté et un exemple dans son environnement régional en termes de stabilité, de prospérité et de développement", a-t-il conclu.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X