Congo-Kinshasa: Un accident mortel à Kasangulu

"Encore des morts sur la route nationale numéro 1". Le samedi 13 février 2021, vers 10h, un camion-remorque de marque Mercedes, transportant du ciment en provenance de Lukala, a fini sa course sur le parking (Selembao - UPN) de Kasangulu (Kongo Central), emportant ainsi sur son passage un bus 207, un mini-bus Toyota «Noah», y compris quelques motards et vendeuses à la sauvette installés le long de cette route nationale. Selon les témoins sur place, ce véhicule n'avait plus de freins depuis la montagne de la Regideso Kasangulu.

S'il est difficile jusqu'en ce moment d'établir le bilan de dégâts matériels et humains, il est tout de même sûr qu'au moment de la collision alors qu'un reporter de scooprdc.net se trouvait sur le lieu, les secouristes ont réussi à extraire 11 corps inertes de décombres. Pas moyen d'identifier s'il s'agit des occupants des mini-bus, motards ou marchands ambulants fauchés tous au passage de ce gros camion monstre. Les témoins sur le lieu racontent que d'autres corps seraient encore prisonniers de l'épave du 207, au vue de l'état de destruction qu'a subi ce bus lors du choc.

Comme souvent sur ce tronçon lorsqu'il y a accident, les badauds se sont appropriés tous les sacs de ciments que ce camion transportait, laissant les victimes qui a besoin de secours à la merci de gens de bonne volonté. En moins de 20 minutes, la remorque a été vidée de sa cargaison sous le regard impuissant des éléments de la police de circulation routière.

Ce drame pouvait être évité si et seulement si, les abords de nos routes étaient dégagés. Que ce soit les routes nationales, les chaussées d'intérêt public ou artères traversant les grandes villes en RDC sont bondées de vendeurs et vendeuses qui mettent chaque jour leurs vies en danger, ignorant complètement les notions les plus élémentaires de la sécurité.

Il faut dégager des marchés occasionnels aux abords des routes. Remettre en valeur le chemin de fer qui a coûté à la nation des sacrifices énormes en vies humaines, en argent, et en temps... Pourquoi ne pas en faire usage au Kongo central à la place des camions-remorques ?

Plusieurs blessés et des morts, les services sont à l'œuvre pour identifier tous les cas, en attendant tous les corps sont acheminés à l'hôpital général de référence Massa.

A La Une: Congo-Kinshasa

Plus de: La Prospérité

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.