Sénégal: Viol présumé sur Adji Sarr - Les avocats de Sonko dénoncent des «incohérences»

L'Assemblée nationale du Sénégal.
15 Février 2021

Dans le cadre d'une affaire de mœurs où le leader du Parti Pastef est accusé de viol par une fille, les avocats de la défense ont adressé, ce lundi 15 février, une lettre au Procureur de la République, près le Tribunal de Grande Instance Hors-Classe de Dakar. Ils dénoncent ce qu'ils appellent des «incohérences» et se disent surpris par une procédure de levée de l'immunité parlementaire sur la base d'une plainte adressée contre X.

Selon les avocats du député Ousmane Sonko «pour la première fois, dans l'histoire Judiciaire du Sénégal, un réquisitoire est pris contre X, sans que le Juge d'Instruction, n'ait pris aucun acte, il s'est attelé à saisir l'Assemblée Nationale pour une levée de l'immunité parlementaire de X, identifié avant l'heure, comme étant Monsieur Ousmane Sonko».

«L'enquête diligentée par la Section de Recherches de Colobane, bien que révélant qu'un médecin et un avocat notamment ont été cités pour faciliter le déplacement de la plaignante à l'heure du couvre-feu, n'a pas été poursuivie ; ce qui est une curiosité car le numéro de la personne ayant cité l'avocat et le médecin est connu des enquêteurs», a dit le pool d'avocats d'Ousmane à travers une correspondance adressée au Procureur de la République.

La défense se dit également surprise que le médecin n'ait pas été entendu, ni les personnes qui ont accueilli la plaignante à l'hôpital. Selon les avocats, par des réquisitions faites aux opérateurs de téléphonie mobile, il est bien possible d'identifier les numéros et subséquemment toutes les personnes qui ont eu à échanger entre la présumée victime et les personnes venues la chercher en voiture la nuit du 02 au 03 février 2021, notamment. Ce qui n'aurait n'aurait vraisemblablement pas été fait.

A La Une: Sénégal

Plus de: Le Soleil

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.