Afrique: Les légumineuses sont essentielles à la sécurité alimentaire, à une bonne alimentation et aux systèmes agroalimentaires durables

communiqué de presse

Rome — Une cérémonie mondiale organisée en ligne marque la Journée internationale des légumineuses 2021

Aujourd'hui, le Directeur général de l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO), M. QU Dongyu, a mis en lumière la contribution fondamentale des légumineuses à la sécurité alimentaire, à une bonne alimentation et aux systèms agroalimentaires durables.

S'exprimant lors de l'ouverture de la manifestation de la FAO organisée en ligne pour célébrer la <a target="_blank" href="http://www.fao.org/world-pulses-day/fr/">Journée internationale des légumineuses</a>, M. Qu a souligné le potentiel extraordinaire des légumineuses s'agissant de traduire dans la réalité les aspirations de la FAO à «une meilleure production, une meilleure nutrition, un meilleur environnement et de meilleures conditions de vies», et ainsi de contribuer à la transformation des systèmes agroalimentaires pour les rendre plus inclusifs, plus résilients et plus durables.

«La Journée internationale des légumineuses nous donne une excellente occasion de mettre à l'honneur ces aliments aussi variés que polyvalents», a déclaré le Directeur général de la FAO.

Les légumineuses, ou légumes secs, sont les semences comestibles de plantes de la famille des légumineuses, comme les lentilles, les pois-chiches et le voandzou.

M. Qu a rappelé que les légumineuses étaient moins gourmandes en eau que d'autres sources de protéines, qu'elles pouvaient être produites sur de petites parcelles, qu'elles offraient à des prix abordables des aliments sains, nutritifs et riches en protéines, en fibres, en vitamines et en micronutriments et qu'elles étaient aussi capables de fixer l'azote atmosphérique et de libérer de la matière organique de qualité et de favoriser la circulation des éléments nutritifs et la rétention de l'eau dans les sols.

«De moindres besoins en engrais, en eau et en énergie signifient moins d'émissions de gaz à effet de serre» a-t-il ajouté.

Le Directeur général a également expliqué que les légumineuses étaient plus rentables que d'autres grandes cultures alimentaires, ce qui permettait aux populations rurales, notamment les femmes et les jeunes vivant dans des zones vulnérables, de diversifier et d'améliorer leurs revenus.

«Les légumes secs ont une longue durée de conservation. En leur accordant une plus large place dans nos modèles de consommation, on pourrait donc contribuer à la réduction des gaspillages de nourriture» a-t-il estimé, ajoutant que cette caractéristique s'était avérée utile pendant la pandémie de covid-19, car les personnes ne pouvant accéder aux aliments frais pouvaient toujours consommer des légumes secs.

M. Qu a aussi réaffirmé la détermination de la FAO à aider ses Membres à développer la production et la consommation de légumineuses et a insisté sur l'importance de la consommation en tant que véritable moteur de la transformation.

Soutiens en faveur des légumineuses

Le pape François a déclaré - dans un message délivré par l'Observateur permanent du Saint-Siège auprès de la FAO, Monseigneur Fernando Chica Arellano, - que les légumes secs étaient un aliment noble ayant un énorme potentiel du point de vue du renforcement de la sécurité alimentaire dans le monde. Il s'agit d'aliments simples et nutritifs qui ne connaissent ni barrières géographiques, ni appartenances sociales ni culture, a-t-il fait observer.

Il a aussi déploré que de nombreuses personnes, parmi lesquelles des enfants, n'aient pas accès à une alimentation saine et suffisante et a souligné que manger sainement devrait être un droit universel et que, par conséquent, le rôle joué par les États pour traduire ce droit dans la réalité était fondamental.

Le Ministre argentin de l'agriculture, de l'élevage et de la pêche, a loué les nombreuses vertus des légumineuses, rappelant qu'elles poussaient bien dans les milieux arides où le manque d'eau compromettait la production alimentaire et qu'elles revêtaient un intérêt particulier pour les populations vulnérables n'ayant que peu ou pas accès aux technologies et peinant à se nourrir.

La Chine est le quatrième plus grand pays producteur de légumes secs. Le Ministre chinois de l'agriculture et des affaires rurales, M. Renjian Tang - dans son message délivré par M. NIU Dun, Ambassadeur et Représentant permanent de la Chine auprès de la FAO - a présenté des solutions pour promouvoir le développement durable du secteur des légumineuses dans le monde entier: renforcer les efforts visant à encourager la consommation de légumes secs, accroître l'offre en légumineuses grâce à l'augmentation de la production, appuyer l'innovation scientifique et technologique et établir un marché commun mondial des légumineuses.

M. Narendra Singh Tomar, Ministre indien de l'agriculture et du bien-être des paysans, a déclaré que les légumineuses étaient particulièrement importantes dans un pays comme l'Inde où la population était essentiellement végétarienne et considérait les légumes secs comme un aliment majeur. Il a indiqué que son pays, qui était quasiment autosuffisant en légumineuses, était le plus gros producteur et consommateur de ce type d'aliment, produisant près d'un quart des légumes secs dans le monde.

La France est le principal pays producteur de légumes secs au sein de l'Union européenne. Le Ministre français de l'agriculture et de l'alimentation, Julien Denormandie, a déclaré que les cultures protéagineuses, notamment les légumineuses, étaient les cultures de l'avenir. Il a indiqué que la France avait pour objectif d'accroître de 40 pour cent au cours des trois prochaines années les surfaces plantées en légumineuses et de donner un coup de fouet à la consommation de légumes secs, notamment en s'appuyant sur le dispositif des cantines scolaires.

Le Burkina Faso a joué un rôle moteur dans l'établissement d'une Journée internationale des légumineuses. L'Ambassadrice et Représentante permanente du Burkina Faso auprès de la FAO, Joséphine Ouedraogo, a mis en relief la contribution essentielle des femmes à la production, à la transformation et à la distribution des légumes secs sur les marchés locaux. Partageant cet avis, l'Ambassadeur et Représentant permanent de l'Argentine auprès de la FAO, Carlos Bernardo Cherniak, a ajouté que les initiatives de production de légumineuses favorisaient l'autonomisation des femmes rurales et autochtones.

La Présidente de Cuatro Pinos - une coopérative de femmes autochtones au Guatemala - Sandra Xiquin, a insisté sur le fait que les légumes secs comme les haricots étaient importants pour les habitants de son pays mais que leurs modes de préparation et de consommation traditionnels n'étaient plus aussi populaires que par le passé et qu'il fallait les remettre à l'honneur.

L'Envoyée spéciale pour le Sommet des Nations Unies sur les systèmes alimentaires 2021, Agnes Kalibata, a déclaré que les légumineuses pourraient permettre de répondre à plusieurs questions concernant la façon de reconstruire en mieux après la covid-19. Mme Kalibata a aussi encouragé chacun des participants à la manifestation à faire part de ses idées, comme accorder une plus large place aux légumineuses dans les systèmes alimentaires par exemple, et à participer aux dialogues sur les systèmes alimentaires.

La Présidente de la Confédération mondiale des légumineuses 2021, Mme Cindy Brown, a fait savoir que l'on avait observé à l'échelle mondiale une augmentation de quelque neuf pour cent de la consommation de légumes secs au cours de l'année passée, marquée par la pandémie - soit plus du double de l'augmentation estimée à l'issue de 2016, l'Année internationale des légumineuses qui avait été une réussite.

M. Diwakar Dixit, Conseiller à l'Organisation mondiale du commerce, a indiqué que la production mondiale de légumineuses avait augmenté de plus de 50 pour cent au cours des 20 dernières années, notamment grâce aux pays en développement. Le commerce mondial de légumineuses a progressé deux fois plus vite que la production, certains des pays les plus pauvres de la planète faisant partie des principaux exportateurs de légumineuses, a-t-il déclaré.

La Directrice générale adjointe de la FAO, Mme Beth Bechdol, a clôturé la manifestation, en réaffirmant le rôle essentiel joué par les légumineuses dans la réalisation des objectifs de développement durable.

La manifestation était animée par M. Alex Jones, Directeur de la Division de la mobilisation de ressources et des partenariats avec le secteur privé de la FAO.

La Journée internationale des légumineuses

Le thème de la <a target="_blank" href="http://www.fao.org/world-pulses-day/fr/">Journée internationale des légumineuses</a> de cette année est Aimez les légumineuses - pour une alimentation saine et une planète en bonne santé.

En 2018, l'Assemblée générale des Nations Unies a pour la première fois proclamé le 10 février comme Journée internationale des légumineuses et a désigné la FAO comme organisation chef de file, compte tenu du succès obtenu en 2016 avec l'Année internationale des légumineuses dirigée par la FAO.

A La Une: Aliments et Agriculture

Plus de: FAO

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.