Togo: Ça craint fort pour les 5 prochaines années

16 Février 2021

Selon des chiffres officiels, elles sont, courant 2020, 850 femmes à être diagnostiquées d'un cancer du sein au Togo. Et malheureusement sur ce nombre près de 70% y ont laissé leur vie. Ceci alors même que des prévisions font état de 2000 cas annuels pour les 5 prochaines années.

Ce sont là des prévisions qui font froid au dos mais reposent le problème du dépistage qui pourrait aider à éviter le pire.

Des mots du président de la Ligue togolaise contre le cancer, Stéphane Doméfa Awuity, qui se confiait à nos confrères de Republicoftogo, la prévention doit être le leitmotiv contre ce mal, vu que, un dépistage rapide aide à suivre un traitement efficace.

Dans la foulée, il sollicite du ministère de la Santé, la mise à disposition des centres de santé aussi bien à Lomé qu'à l'intérieur du pays, des équipements adéquats.

C'est une interpellation bien fondée quand on sait que le pays ne dispose à ce jour que d'un seul centre spécialisé en chimiothérapie.

Plus de: Télégramme228

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.