Cote d'Ivoire: Relegation en division inférieure

16 Février 2021

Ginette Ross et des clubs dénoncent la décision du CN-FIF

La présidente d'Issia Wazi, Mme Ginette Ross, n'est pas d'accord avec la décision du comité de normalisation de la Fédération ivoirienne de football (CN-FIF) de reléguer son club en Ligue 2. Elle l'a fait savoir, hier, au cours d'une conférence de presse à la Maison de la Presse d'Abidjan (MPA) au Plateau.

Elle n'est pas la seule à désapprouver cette décision de l'équipe pilotée par Mariam Dao Gabala. Lors de cette rencontre, elle avait à ses côtés les présidents Koné Aboubakar du WAC, Diaby Moussa de la Renaissance football club de Yamoussoukro et Nabi Adama de la Jeunesse athlétique, pour ne citer qu'eux.

La présidente d'Issia Wazy a, d'entrée, dénoncé le caractère injuste de la décision de reléguer son club en division inférieure. Une décision, a-t-elle fait remarquer, qui ne repose sur aucune base légale, avant de relater les conditions de l'arrêt de la Ligue 1 après 20 journées disputées et les décisions prises par le Comité exécutif d'alors à cet effet.

La conférencière a indiqué que cette décision d'arrêter la Ligue 1, pour respecter les mesures barrières édictées par le gouvernement, a, dans la même veine, amené le comité exécutif à décider du maintien des 14 clubs en Ligue 1 pour la saison 2020-2021. Les mêmes résolutions ont été appliquées, selon la présidente Ginette Ross, au Racing Club d'Abidjan, premier au moment des faits avec 38 points.

Avec seulement trois points d'avance, le Racing a été déclaré champion de la saison 2019-2020. Faisant de ce club, le représentant ivoirien en Ligue des Champions de la CAF. Son dauphin, le FC San Pedro (35 points) étant engagé en Coupe de la Confédération.

D'où sa surprise de constater que le comité de normalisation, malgré la décision du comité exécutif d'alors de maintenir tous les clubs de l'élite en Ligue 1, Issia Wazy et le WAC soient relégués, en violation des textes. Ginette Ross s'est également offusquée qu'en Ligue 2, aucun club ne soit relégué alors que deux clubs de cette division en occurrence, le Bafing et le Stella Club ont été admis à monter en Ligue 1.

«Issia Wazi marque sa désapprobation face à la décision de relégation. Contrainte de mettre les acteurs du football en vacances avant la fin de la saison pour cause de la pandémie du Covid-19, la FIF a décidé qu'il n'y a pas de descente dans toutes les ligues et division», a déclaré la conférencière.

Elle a ensuite laissé entendre que cette décision qui profite aux clubs du haut de tableau soit également profitable aux clubs logés du bas du tableau sans discrimination.

Autre grief de la présidente Ginette Ross contre le comité de normalisation est la non prise en compte de ses préoccupations au cours de l'entretien que le club a eu avec le comité le mercredi 3 février 2021 au siège de la FIF à Treichville.

Elle a révélé qu'au terme de cette entrevue, le comité de normalisation avait demandé au club de documenter ses observations. Ce qui, a-t-elle dit, a été immédiatement fait.

L'oratrice a martelé que cette décision porte un énorme préjudice à son club qui, se fondant sur la décision arrêtée par le comité exécutif, a commencé à préparer sa nouvelle saison avec le recrutement d'encadreurs et athlètes de haut niveau.

Ajoutant la signature des contrats et la qualification des licences des joueurs pour la Ligue 1. La présidente des Indomptables de la Cité du Rocher a fustigé le deux poids deux mesures des nouveaux gestionnaires de la Maison de verre qui n'est pas de nature à ramener la sérénité dans la famille du football ivoirien. Aussi a-telle plaidé pour que la décision de relégation prise l'équipe de Dao Gabala soit revue.

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Patriote

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.