Libye: Le pays célèbre l'anniversaire de la révolte dans un contexte favorable à la stabilité

Drapeau de la Libye

Alger — La Libye célèbrera ce mercredi le dixième anniversaire de la chute du régime du colonel Mouammar Mouammar Kadhafi dans un contexte plutôt favorable à la mise en place d'un gouvernement d'union et à la stabilisation de la situation dans ce pays, longtemps en proie aux troubles et aux interventions étrangères.

Les parties libyennes réunies récemment à Genève, en Suisse, sous l'égide de l'ONU (Organisation des Nations unies) ont élu l'Autorité exécutive unifiée en Libye, une autorité chargée de mettre en place un nouveau gouvernement et de réunifier les institutions de l'Etat. Un premier pas vers une plus grande stabilité avec l'organisation programmée d'élections générales, le 24 décembre 2021, dans ce pays où le soulèvement populaire soutenu par l'OTAN (Organisation du traité de l'Atlantique nord) a été suivi, après la chute de Kadhafi, par une situation de chaos.

Les Libyens ont engagé depuis quelques jours des actions en vue de former rapidement un nouveau gouvernement, comme l'a précisé l'actuel Premier ministre, Abdelhamid Debeibah. "Nous travaillons toujours dur pour former" ce gouvernement d'union nationale et nous avons en effet commencé le processus d'évaluation de tous les candidats et des CV que nous avons reçus", a-t-il tweeté, samedi. Il a affirmé, à ce propos, que "les seuls critères retenus sont l'efficacité, la diversité et une large participation".

Abdelhamid Debaibah a rencontré, par ailleurs, le gouverneur de la Banque centrale de Libye (BCL), Omar al-Kebir avec qui il a évoqué les "mécanismes à engager en vue de garantir la stabilité financière et fiduciaire de l'Etat, du taux de change du dinar libyen et des efforts visant à réunifier les institutions financières du pays".

De son côté, le nouveau président du Conseil présidentiel, Mohamed Younes El Menfi s'est rendu dans les villes de Benghazi et Tobrouk où il a rencontré plusieurs personnalités libyennes dont le maréchal Khalifa Haftar avec qui il a parlé, entre autres, des prochaines élections, de la situation sur le plan sécuritaire, économique et social.

Le président du Conseil présidentiel avait discuté également au courant de la semaine écoulée avec le nouvel émissaire onusien en Libye, Jan Kubis.

L'émissaire onusien, dont la mission est de poursuivre le travail de la représentante spéciale par intérim du SG de l'ONU en Libye, Stéphanie Williams, aura particulièrement à superviser l'organisation des élections générales à la date fixée (le 24 décembre 2021), à consolider le cessez-le feu en vigueur et à œuvrer à l'évacuation des mercenaires et forces étrangères présents en Libye.

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.