Burkina Faso: La missive à mon oncle

16 Février 2021

Cher oncle,

C'est, en principe, le 26 février prochain que démarre la campagne électorale pour le compte des élections législatives du 6 mars en Côte d'Ivoire. Mais depuis un certain temps, on fait le constat que nombre de candidats sont déjà en campagne dans la mesure où ils sillonnent les différentes circonscriptions pour séduire les électeurs. Dons de forages par-ci, d'ambulances par-là, sont, entre autres, des actes posés lors des opérations de séduction de l'électorat par les candidats. C'est bon à prendre du moment où cela profite aux populations. Mais vivement que tout se déroule dans la paix et la sérénité pour le bonheur du peuple ivoirien. En attendant le démarrage effectif de la campagne, des missions d'observation des élections ont commencé, depuis le 13 février, à se déployer sur le terrain, pour observer toutes les étapes du processus électoral. Validation des listes définitives des candidatures, campagne électorale, procédures de vote le jour du scrutin, phase de compilation et de centralisation des résultats, proclamation des résultats provisoires et éventuel contentieux électoral passeront à la loupe de ces observateurs déployés sur l'ensemble du territoire national. La tâche ne sera pas mince mais pourvu que ces élections se déroulent dans un climat apaisé! On croise donc les doigts.

Cher oncle, voici une rumeur qui a circulé sur les réseaux sociaux et qui a mis en colère l'ex-Première dame, Simone Gbagbo. En effet, une personne se faisant appeler «Angeline Linda Akmel», a fait une publication sur Facebook, le 11 février dernier, dans laquelle elle annonçait que «les amis de Simone réunis ce jour à la Riviera-Attoban, ont décidé de lancer leur parti politique après les élections législatives ». Mieux, cette personne a ajouté que Simone Gbagbo prendrait la tête du parti, lequel parti pourrait s'appeler : « Rassemblement national » ou « La Côte d'Ivoire Unie ».

La Côte d'Ivoire en alerte après la notification de cas de la MVE en Guinée

Cela a irrité l'ex-Première dame qui a démenti ces rumeurs, soulignant qu'elle « ne connait pas d'amis qui seraient en train de lancer un parti dont elle prendrait la tête, encore moins dont elle deviendrait membre ». « Simone Ehivet Gbagbo demeure membre fondateur et toujours 2e Vice-présidente de son organisation politique », a-t-elle précisé. Voilà qui est clair comme de l'eau de roche.

Cher oncle, le président Alassane Ouattara a regagné Abidjan, le 13 février 2021, après un séjour en France. Il s'était envolé le 6 février dernier pour la France, ce, après avoir participé par visioconférence aux travaux du 34ème Sommet ordinaire de la conférence des Chefs d'Etat et de gouvernement de l'Union africaine (UA). Il regagne le pays dans un contexte où la panique est à son comble avec la notification de sept cas de la Maladie à virus Ebola (MVE) chez le voisin guinéen. En tout cas, les autorités ivoiriennes ont tenu à rassurer les populations qu'aucun cas d'Ebola n'a été déclaré dans le pays. Toutefois, elles ont adopté une batterie de mesures pour contenir les risques de propagation de la maladie sur toute l'étendue du territoire ivoirien. Tout en réactualisant le plan national de préparation et de réponse à la maladie, elles ont exhorté les populations au strict respect de certaines mesures, entre autres, la limitation des mouvements transfrontaliers avec les zones affectées par la Maladie à Virus Ebola, l'abandon de contacts directs avec les sécrétions biologiques des malades de la MVE (urines, selles, sang, vomissements, sueur... ), le lavage régulier des mains à l'eau et au savon ou se frotter les mains avec une solution hydroalcoolique ; la désinfection des secrétions biologiques (urines, selles, sang, vomissements, sueur... ) des malades avec l'eau de javel. Cher oncle, on n'en a pas encore fini avec le coronavirus et si la MVE devrait s'inviter à la danse, je n'ose pas imaginer la suite. Que Dieu nous sauve !

Au revoir et à bientôt !

Ton neveu

A La Une: Burkina Faso

Plus de: Le Pays

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.