Madagascar: Mahajanga - Plusieurs quartiers sous les eaux

La zone de convergence tropicale (Ilay fito ou pluies incessantes pendant sept jours) qui a caractérisé la météo dans presque tout Madagascar, en particulier dans la région Boeny et dans le Nord-ouest de Madagascar, a apporté beaucoup de pluies durant la semaine écoulée. Aucun des vingt-six fokontany de Mahajanga n'a été épargné par les crues.

Notamment les quartiers situés autour du Vallon de Metzinger, la grande conduite qui déverse les eaux usées dans le canal de Mozambique. Le mois de février reçoit généralement de nombreuses précipitations dans la région Boeny et surtout à Mahajanga.

L'obstruction de différents canaux par des déchets en plastique est la cause principale des inondations constatées dans les fokontany de Tsaramandroso-ambany, Cité Tsaramandroso, Tsararano-anosikely, et Mahavoky avaratra et atsimo, près de Tsaralaza.

Les grandes victimes sont les riverains. Ils doivent patauger dans les eaux vaseuses pour pouvoir circuler. « Une pizzéria située au bord de la rue a dû aménager sa devanture car les eaux ont pénétré dans le restaurant. Les congélateurs ont été aussi surélevés . Nous sommes contraints de travailler dans les eaux sales jusqu'aux genoux quatre fois par jour. La circulation et l'accès des habitants sont perturbés. Les responsables de la commune devraient intervenir », se plaint un témoin.

Le cercle vicieux ne sera jamais brisé tant que les riverains continueront de jeter les ordures et toutes sortes de déchets dans les canaux du Vallon de Metzinger. Hier, les pluies se sont abattues de nouveau alors que la veille, on a observé quelques éclaircies

Selon Météo Madagascar, le centre du minimum dépressionnaire qui évoluait sur la terre Mozambicaine ces deux derniers jours est ressorti en mer hier matin au niveau de la ville d'Inhassoro (Mozambique). Il est désormais classé au stade initial de perturbation tropicale. Les données satellites disponibles ainsi que les observations du Mozambique permettent d'estimer le vent moyen autour de son centre à 46 km/h. Son centre est localisé à environ 890 km à l'Ouest de Morombe.

Le flux de mousson reste actif sur la grande partie du Canal et s'étend jusqu'au littoral occidental de la Grande ile. Les tendances des données analysées permettent d'anticiper une condition atmosphérique et océanique favorable (eau de mer assez chaude) au maintien et au développement du futur « Guambe ». Vu son évolution récente, il peut évoluer en tempête tropicale dans les prochaines trente heures.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X