Somalie: 2,65 millions de personnes confrontées à une insécurité alimentaire grave jusqu'en juin (ONU)

17 Février 2021

Quelque 2,6 millions de personnes en Somalie pourraient être confrontées à une insécurité alimentaire grave jusqu'en juin, en l'absence d'aide humanitaire, ont alerté mercredi les Nations Unies et le gouvernement somalien, plaidant pour une intensification de l'aide d'urgence.

« La situation pourrait s'aggraver jusqu'à la mi-2021 en l'absence d'une aide humanitaire à grande échelle et durable », a averti l'ONU dans un communiqué.

Cette situation inquiétante s'explique par les faibles précipitations, mais aussi par les inondations et les criquets pèlerins, d'après la dernière évaluation conjointe publiée par l'Unité d'analyse de la sécurité alimentaire et de la nutrition (FSNAU) de l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) et le Réseau des systèmes d'alerte précoce contre la famine (FEWS NET).

840.000 enfants de moins de 5 ans risquent de souffrir de malnutrition aiguë

Les derniers résultats du Réseau (FEWSNET) indiquent qu'environ 1,6 million de personnes continueront à faire face à des niveaux « critiques » d'insécurité alimentaire au cours du premier trimestre de 2021, soit un niveau d'inquiétude similaire à la phase 3 du Cadre intégré de classification de la phase humanitaire et de la sécurité alimentaire (IPC).

Au moins 2,5 millions de personnes supplémentaires sont en situation de stress (phase 2 du Système intégré de classification). Cela porte à 4,1 millions le nombre total de personnes en situation d'insécurité alimentaire aiguë.

Ce chiffre comprend également environ 840.000 enfants de moins de cinq ans qui risquent de souffrir de malnutrition aiguë, dont près de 143.000 risquant de souffrir de malnutrition grave.

« L'élargissement de la réponse d'urgence est crucial, avec un accent sur les interventions visant à réduire les écarts de consommation alimentaire, à sauver des vies et à protéger et préserver les moyens d'existence », a déclaré Etienne Peterschmitt, Représentant de la FAO en Somalie.

Les organismes humanitaires onusiens s'attendent à une détérioration de l'insécurité alimentaire d'avril à juin 2021. Les plus vulnérables restent les populations rurales, urbaines et déplacées pauvres. Dans ces conditions, les Nations Unies plaident pour un renforcement de l'aide humanitaire jusqu'à la mi-2021.

Une « triple menace » de Covid-19, des criquets pèlerins et des chocs climatiques

Les lecteurs peuvent trouver des informations et des conseils sur le nouveau coronavirus (2019-nCoV) fournis par l'Organisation mondiale de la santé et les agences des Nations Unies ici. Pour les nouvelles quotidiennes d'ONU Info, cliquez ici.

Plus largement, le document note que les criquets pèlerins continueront à poser un risque sérieux de dommages aux pâturages et aux cultures dans tout le pays jusqu'à la mi-2021.

En outre, les prévisions disponibles indiquent une probabilité accrue de précipitations inférieures à la moyenne de la saison « Gu 2021 » (avril-juin), dans la plus grande partie du pays.

Un tel scénario aggraverait encore « l'insécurité alimentaire et nutritionnelle de millions de personnes ».

« Malgré des progrès relatifs, il y a eu une nouvelle recrudescence de criquets pèlerins qui a détruit les cultures », a déclaré Said Hussein Iid, le ministre somalien de l'agriculture et de l'irrigation, cité dans le communiqué.

Les crises de longue date en Somalie sont aggravées par la « triple menace » de la pandémie de Covid-19, des criquets pèlerins et des chocs climatiques, a déclaré le Représentant spécial adjoint du secrétaire général des Nations unies, Adam Abdelmoula, qui est également le coordinateur humanitaire des Nations unies pour la Somalie.

Un plan de réponse humanitaire de 1,09 milliard de dollars

A noter que de juillet à décembre 2020, l'aide a touché plus de 1,8 million de personnes par mois en moyenne dans certaines régions de la Somalie. Ce soutien humanitaire et gouvernemental à grande échelle a contribué à minimiser l'ampleur de la crise. Un financement est nécessaire de toute urgence pour stimuler les efforts visant à réduire les nouvelles menaces à la sécurité alimentaire auxquelles le pays est actuellement confronté.

Le plan de réponse humanitaire 2021 prévoit 1,09 milliard de dollars pour fournir une aide vitale à plus de 4 millions de personnes dans toute la Somalie. Selon l'ONU, le nombre de personnes ayant besoin d'aide humanitaire en 2021 passera de 5,2 millions à 5,9 millions de personnes.

« J'exhorte tous les partenaires à travailler ensemble sur les voies du développement humanitaire et de la consolidation de la paix pour s'attaquer aux causes profondes de ces crises et construire des solutions durables qui ne laissent personne derrière », a conclu M. Abdelmoula.

A La Une: Organisations Internationales et l'Afrique

Plus de: UN News

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.