Togo: La Mairie transformée en un pugilat par un Conseiller municipal et le Secrétaire Général

17 Février 2021

C'est une information de nos confrères de Gakogoé qui rend compte de cette affaire qui ne fait pas bonne publicité à la Mairie d'Agoènyivé 5 (Sanguéra). D'après le confrère, « la mairie Agoenyivé 5 traverse une zone de turbulence depuis quelques mois. Une situation de gestion calamiteuse est au cœur des différends. Le conseiller municipal de l'ANC Atanti Abalo et le secrétaire général de la mairie, DOUFIA Komi ont finalement présenté le vrai visage de la mairie. Ces deux pères de familles en sont venus aux mains le mercredi 10 Février 2021, lors d'une réunion du conseil, en présence du Maire et de certains conseillers municipaux ».

Entre autres faits qui ont amené les deux pugilistes à s'offrir en spectacle, indique la source précitée, il y a « de la surfacturation dans l'exécution des projets, des bons de carburants, au détournement d'objectif et manipulation des chiffres, passant par la prise de décision sans informer le conseil, la mairie de Agoenyive 5 (Sanguéra) semble être une chasse gardée de la mairesse et du secrétaire général » et « les frustrations nées de la conduite cavalière des affaires par la mairesse Dogbe Afiwavi et le secrétaire général Doufia Komi décriée par certains conseillers municipaux ont finalement abouti à de vives altercations entre le conseiller Atanti Abalo et le secrétaire général de la mairie Doufia Komi ».

Et, ajoute-t-on, « la goutte d'eau qui a fait déborder le vase est l'insulte « toi, tu es un farfelu » lancée par le secrétaire général Doufia Komi à l'endroit de l'élu Atanti Abalo au cours de la séance. Ce dernier qui n'a pas pu contenir sa colère sur les invectives du secrétaire, a envoyé les mains vers son vis-à-vis. Fort heureusement que les interventions des uns et des autres ont pu calmer les ardeurs et éviter le pire. Cette véritable scène de pugilat déplorable à laquelle se sont livrés ces deux responsables de la mairie tire sa source de la manière peu orthodoxe dont les choses se font au sein de cette commune, à en croire certaines révélations ».

Visiblement d'ailleurs d'après Gakogoé, le Conseiller Atanti ne serait pas le seul à en vouloir au Secrétaire général, dans la mesure où, deux jours plus tard, soit le 12 Février, « un autre Conseiller se serait attaqué au Secrétaire général, sur le même sujet ». Toutefois, contacté par le confrère, le SG Doufia Komi aurait balayé du revers de la main toutes les accusations portées contre sa personne, indiquant, « les preuves sont là. Tout est claire. Ce n'est pas une question de fraudes... ».

En tout cas, la décentralisation togolaise aura tout montré en un peu plus d'une année d'exercice des nouvelles équipes dirigeantes des 117 communes du Togo

Plus de: Télégramme228

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.