Madagascar: Ressources naturelles - Les États-Unis boostent la lutte contre les trafics

Deux millions de dollars pour lutter contre le trafic d'espèces sauvages et l'exploitation forestière illégale. Il s'agit d'une subvention du bureau des Affaires internationales des stupéfiants et d'application de la loi (INL), une entité au sein du département d'État américain. Un fonds dont bénéficieront deux projets de protection de l'environnement à Madagascar.

L'information a été officialisée par John Dunlop, directeur général de l'Agence des États-Unis pour le développement international (USAID), durant une cérémonie, hier, à Maroantsetra. À hauteur d'un million de dollars chacun, Wildlife Conservation Society et le Center for Advanced Defense Studies, pour la première tranche, et TRAFFIC et Durrel, pour la seconde, sont les deux projets bénéficiaires de la subvention américaine.

Selon le communiqué de presse rapportant l'événement de Maroantsetra, le premier projet bénéficiaire de mannes américaines consiste à renforcer l'application de la loi et de la justice afin de protéger les espèces rares et menacées de bois dur du Nord-Est. Il vise, aussi, à améliorer la coopération avec les partenaires internationaux. S'agissant du second projet, il est question de « soutenir les travaux de ces initiateurs dans la réduction des trafics de tortues, de lémuriens et d'autres espèces en danger ».

Dans sa prise de paroles, le boss de l'USAID motive l'initiative américaine en déclarant : « Le trafic d'espèces sauvages et l'exploitation forestière illégale sont des crimes transnationaux brassant des milliards de dollars en pillant la biodiversité unique de Madagascar et l'avenir durable de la population malgache ». Il ajoute qu'à travers ces subventions, le but est aussi, « (... ) de réduire la possibilité pour les groupes criminels de profiter des trafics illégaux ».

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X