Afrique du Nord: L'attaque médiatique de l'Algérie a atteint son paroxysme en attentant désespérément aux symboles du Royaume (chercheur jordanien)

Amman — L'attaque médiatique systématique de l'Algérie contre le Maroc a atteint son paroxysme avec des tentatives désespérées et misérables attentant aux symboles du Royaume en la personne du Roi, a affirmé le chercheur jordanien, Fawaz Khalayla.

"L'attaque désespérée de l'Algérie intervient alors que le Roi du Maroc n'a cessé d'adresser des messages d'affection et de respect pour tourner la page du différend et d'ouvrir de nouveaux horizons de coopération entre le Maroc et l'Algérie pour un avenir maghrébin meilleur", a confié à la MAP l'académicien jordanien.

Et d'ajouter que cette attaque médiatique algérienne féroce préjudiciable aux liens de fraternité et aux relations historiques entre les deux peuples, est dans son essence un indicateur révélant l'impuissance de l'Algérie face à la pertinence et la prééminence de la vision marocaine pour la résolution du conflit artificiel autour du Sahara marocain

Selon lui, le Royaume a su convaincre le monde de ses positions qui aspirent à l'intégration maghrébine, ce qui est de nature à garantir la sécurité et la stabilité de la région menacée par le terrorisme, l'extrémisme et la criminalité transnationale organisée.

Il a rappelé les messages adressés par SM le Roi Mohammed VI à l'Algérie pour tourner la page du différend, notant que ces messages n'ont reçu aucun écho auprès de la direction algérienne qui soutient militairement et politiquement les séparatistes du polisario.

À cet égard, l'avocat jordanien a rappelé les résolutions du Conseil de sécurité de l'ONU qui ont mis l'accent sans ambages sur le rôle de l'Algérie dans ce conflit régional artificiel, notant que les faits ont démontré que ce mouvement séparatiste n'est qu'un instrument à la solde de l'Algérie dépourvu de tout pouvoir de décision et que la direction des séparatistes fait durer le conflit pour des fins personnelles.

A La Une: Maroc

Plus de: MAP

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.