Angola: Les États-Unis saluent les progrès accomplis dans la lutte contre la corruption

Lunada — Le département d'État américain a félicité le Président de la République d'Angola, João Lourenço, pour les «progrès impressionnants» accomplis dans la lutte contre la corruption et contre «le pouvoir des élites», ces deux dernières années.

Selon l'agence Lusa, dans un article auquel l'Angop a eu accès ce jeudi, pour les USA, le succès de la présidence de João Lourenço se traduit également dans la poursuite, la dénonciation et l'accusation d'anciens dirigeants et la nouvelle loi pour lutter contre le blanchiment d'argent et le financement du terrorisme.

Cette évaluation des autorités américaines s'inscrit dans le cadre d'un appel d'offres lancé à Washington pour des projets de lutte contre la corruption en Angola avec un financement de 1,3 million de dollars.

Les projets concurrents, mis en œuvre par le Cabinet de la Démocratie, des Droits de l'Homme et du Travail du Département d'État américain, doivent «soutenir le développement de la société civile angolaise et des médias indépendants en augmentant la prise de conscience publique et en soutenant les réformes pour la transparence et la lutte la corruption".

Avec ce programme de financement, il est prévu que les citoyens angolais comprennent mieux les réformes anticorruption en cours dans le pays, plaident en faveur de ces transformations et, en même temps, la société civile acquière une plus grande capacité à enquêter sur la corruption en toute sécurité.

Par ailleurs, la nouvelle administration américaine du Président Joe Biden va «vigoureusement» assister le gouvernement angolais dans sa lutte contre la corruption, selon l'analyste Landry Signé de Brookings Institution, un centre d'études américain basé à Washington. (à suivre)

Selon l'agence Lusa, dans un article auquel l'Angop a eu accès ce jeudi, pour les USA, le succès de la présidence de João Lourenço se traduit également dans la poursuite, la dénonciation et l'accusation d'anciens dirigeants et la nouvelle loi pour lutter contre le blanchiment d'argent et le financement du terrorisme.

Cette évaluation des autorités américaines s'inscrit dans le cadre d'un appel d'offres lancé à Washington pour des projets de lutte contre la corruption en Angola avec un financement de 1,3 million de dollars.

Les projets concurrents, mis en œuvre par le Cabinet de la Démocratie, des Droits de l'Homme et du Travail du Département d'État américain, doivent «soutenir le développement de la société civile angolaise et des médias indépendants en augmentant la prise de conscience publique et en soutenant les réformes pour la transparence et la lutte la corruption".

Avec ce programme de financement, il est prévu que les citoyens angolais comprennent mieux les réformes anticorruption en cours dans le pays, plaident en faveur de ces transformations et, en même temps, la société civile acquière une plus grande capacité à enquêter sur la corruption en toute sécurité.

Par ailleurs, la nouvelle administration américaine du Président Joe Biden va «vigoureusement» assister le gouvernement angolais dans sa lutte contre la corruption, selon l'analyste Landry Signé de Brookings Institution, un centre d'études américain basé à Washington. (à suivre)

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.