Guinée: Procès en appel dans le dossier fermeture du siège et QG de l'UFDG - Le verdict attendu le 04 mars prochain

18 Février 2021

L'audience en appel du juge dans le dossier de la fermeture du siège et du quartier général (QG) de l'Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG) a eu lieu ce jeudi 18 février 2021 à la Cour d'Appel de Conakry. Au terme de l'audience, l'affaire a été renvoyée au 04 mars prochain pour la délibération.

Interrogé à sa sortie de l'audience, Me Santiba Kouyaté, avocat de l'État a dit que l'UFDG ne peut pas obtenir l'ouverture de ses locaux, parce que selon lui, la procédure mise en place c'est une procédure de référé. Pour cet avocat, quand la contestation est sérieuse, il faut saisir le juge de fond.

« Si l'UFDG a des éléments de nature à asseoir ses prétentions, le juge saisi ordonnera sans nul doute la mesure sollicitée. Mais une fois encore, en référé, M. Mamadou Cellou Dalein Diallo ne peut pas trouver solution par rapport au problème de fermeture des locaux. À partir du 20 octobre 2020, suite à la déclaration de M. Mamadou Cellou Dalein Diallo qui a dit qu'il a remporté l'élection présidentielle, la Guinée a connu une situation insurrectionnelle. La Guinée ayant connu cette insurrection, l'Etat, dans son rôle régalien de protéger les personnes et leurs biens, à travers les ministères de la Sécurité, de la Défense et de l'Administration du territoire, a pris la décision de la fermeture du siège de l'UFDG et des bureaux de M. Mamadou Cellou Dalein Diallo », a-t-il indiqué.

Pour sa part, Maître Alsény Aissata Diallo, l'un des avocats de l'UFDG a fait savoir que le juge des référés a été sai conformément à la loi. À l'en croire, les textes disent qu'en cas d'urgence le juge des référés du tribunal de première instance ou de justice de paix peut, dans des circonstances pareilles, prendre toute mesure qui ne se prête à aucune contestation sérieuse.

« La partie adverse a parlé de la fermeture des frontières, de la sécurité, mais ça ce sont des allégations qui ne se vérifient pas. Nulle part on nous a déposé un rapport qui dit que si on ne ferme pas le siège de l'UFDG le pays sera attaqué », a-t-il réagi aux propos de son adversaire.

A La Une: Guinée

Plus de: Aminata.com

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.