Namibie/Tunisie: CAN U20 | 2e journée - Tunisie-Namibie (2-0) - Sur la voie royale !

19 Février 2021

Avec aisance et beaucoup de confiance en eux-mêmes, nos jeunots ont remporté une victoire sans encombre devant leur adversaire namibien. Rendez-vous dimanche pour confirmer leur réveil contre la République centrafricaine.

Stade Cheikha Ould Boidiya de Nouakchott. Tunisie U20 bat Namibie U20 : 2-0. (1-0 à la mi-temps). Buts de Marc Lamti (28') et Hassem Ayari (48'). Arbitrage du Sénégalais Adalbert Diouf.

Tunisie U20 : Damerji, Guesmi (Haddad 89'), Ferjani, Bellamine, Ben Zghada, Zaddem (Naji 89'), Lamti, Amri (Mimouni 62'), Ayari (Mekni 79'), Berrima (H. Laabidi 62') et C. Laabidi.

Il a suffi qu'ils aient confiance en eux pour qu'ils remportent la victoire. Nous internationaux juniors ont réussi hier leur deuxième sortie de la CAN U20 en venant à bout de la Namibie. Plus entreprenants mais toujours timides au début de la rencontre, la première tentative de nos jeunes attaquants était à leur image : sans véritable danger pour la défense namibienne. Cette première tentative était l'œuvre d'Aziz Guesmi dont le long centrage de la droite fut intercepté sans difficulté par le portier namibien, Ngatangwe (11'). La deuxième action offensive a amené la première grosse occasion tunisienne du match quand, suite à un centrage de la droite de Guesmi, la reprise de la tête de Zaddem s'écrasa sur la transversale (15').

Mais les Tunisiens n'étaient pas les seuls à monter en attaque. Leur adversaire, aussi, pouvait se montrer entreprenant, voire dangereux. On jouait la 23' lorsqu'on assista à une frayeur au sein de la défense tunisienne : action offensive rapide des Namibiens, Tjiueza sert Kaninab dans le dos des défenseurs et le tir croisé de ce dernier de frôler le montant gauche des filets de Damerji (23').

Une frayeur qui donna matière à réflexion aux poulains de Maher Kanzari. Ils ont fini par comprendre que faute de le déstabiliser, l'adversaire namibien peut se montrer dangereux, et même de prendre les choses à son avantage.

La réaction tunisienne ne s'est pas fait attendre. Nos attaquants ont fini par prendre leur courage à deux mains : un long coup franc direct bien botté par Hassen Ayari et Marc Lamti de casser la baraque en reprenant de la tête, directement dans les filets de Ngatangwe (28'). Une ouverture du score qui allait donner des ailes à nos jeunots. Ils pouvaient dès lors gérer les débats à leur aise et préserver leur avantage au score jusqu'à ce que l'arbitre ne renvoie les 22 joueurs aux vestiaires pour la pause mi-temps.

Sur leur lancée...

De retour des vestiaires et contrairement au premier match contre le Burkina Faso, nos jeunots ont su profiter de leurs moments forts du match pour confirmer leur domination. Une entame de deuxième mi-temps en fanfare. Première occasion créée mise à profit : servi sur un plateau par Chiheb Laabidi, Hassen Ayari n'avait qu'à terminer le travail en logeant la balle dans les filets (48'). On ne pouvait espérer meilleur scénario.

Maher Kanzari profita de cet avantage au score pour opérer des changements, histoire d'apporter de la fraîcheur afin de préserver l'intensité de son animation offensive. Et un changement en particulier allait porter satisfaction au sélectionneur national qui rêvait sans doute de battre la Namibie par un large score. Hamdi Laabidi, ce changement en particulier dont nous parlions, était à deux doigts de tripler la mise. Une première fois à la 79' quand il dribbla deux défenseurs avant d'adresser un tir croisé intercepté par le gardien adverse. Une deuxième fois lorsque son retourné a failli lober le portier namibien (82').

Au coup de sifflet final, nos jeunots n'ont pas, certes, triplé la mise mais remporté une victoire sans encombre. Rendez-vous dimanche soir (20h00) pour confirmer leur réveil face à la République centrafricaine dans la perspective de se qualifier aux quarts de finale de cette CAN. Ils sont capables du meilleur. A condition de produire le jeu de la veille.

Plus de: La Presse

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.