Gabon: Du bruit des casseroles au feu des hommes habillés

photos-gratuites.org
Vue Libreville
19 Février 2021

La manifestation pacifique lancée depuis quelques jours au travers des réseaux sociaux a été émaillée par un incident dramatique. Les forces de l'ordre aurait une fois de plus eu recours à l'usage de la force pour intimider les populations qui manifestaient pacifiquement. L'on déplore des pertes en vie humaine. Des morts de plus...

Une fois de plus, les forces de l'ordre ont fait usage de la force pour influencer les habitants. Après l'humiliation du père de famille, c'est maintenant par les armes qu'ils veulent réduire au silence les Gabonais. Fait marquant, des tirs essuyés par les populations de la part des agents encore non identifiés où nous mettons sous presse. S'ils ouvrent le feu sur la population, qui nous protégera ?

A titre de rappel, un agent de force de l'ordre est censé assurer la sécurité des personnes et des biens. Simple définition. Mais au vue des actes perpétrés ces dernières heures, l'on est en droit de se demander si nous sommes en sécurité lorsque ceux qui ont prêté serment de le faire retournent leurs armes contre nous qui sommes sans défense.

La manifestation observée depuis peu semble légitime car le peuple estime que le gouvernement ne remplit pas sa mission à laquelle il a été assigné. Le peuple se réclame être en droit de protester et de dire qu'il y a manquement. Jusqu'à présent, aucune destruction n'a été enregistrée car le peuple revendique de manière pacifique.

Vivement que la lumière soit faite sur cet incident qui a malheureusement endeuillé des familles. Que les responsables soient traduits en justice et répondent de leurs actes. Car c'est la justice que le peuple gabonais veut et rien d'autre.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X