Togo: Les responsables du SET n'ont pas fini avec les persécutions

19 Février 2021

Toujours dans les pétrins, les responsables du Syndicat des Enseignants du Togo (SET) doivent se présenter au tribunal de Kara vendredi après-midi afin de répondre à la convocation du juge en charge du 2è cabinet d'instruction près du Tribunal de première instance de Kara.

Bien avant cette convocation, l'Assemblée consécutive récemment prévue par les membre du SET à Atakpamé fut interdite par le Maire de la commune de l'Ogou 1. Aujourd'hui, ils doivent répondre à une convocation dont les chefs d'accusation sont inconnus pour le moment.

Tout porte à croire que le Syndicat se porte mal en raison de la contestation de son existence légale et sa représentativité par les autorités togolaises notamment les ministres Boukpessi Payodowa de l'administration territoriale et Gilbert Bawara de la fonction publique qui soulignent des insuffisances des pièces du syndicat.

Rappelons que dès la création de Syndicat, certains membres ont été interpellés et jetés en prison avant de recouvrir la liberté alors que d'autres ayant grevé ont été licenciés.

Plus de: Télégramme228

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.