Ile Maurice: Démantèlement du «MV Wakashio» - Les 7 500 tonnes de ferraille finiront chez Samlo

Le port de Port Louis à l'île Maurice.
19 Février 2021

L'opération délicate qui consiste à démanteler la poupe du MV Wakashio, drossée sur les récifs de Pointe-d'Esny depuis six mois, a finalement débuté mercredi 17 février dernier. Les salvors chinois de la société Lianyungang Dali Underwater Engineering ont fait venir une barge à grue, le Hong Bang 6, pour enlever les 75 mètres restant de la poupe. Trois remorqueurs dont l'Ionian Sea Fos se retrouvent également sur le site du naufrage.

Lors d'une visite des lieux, le ministre de la Pêche, Sudheer Maudhoo, a déclaré que le démantèlement de la poupe prendra 25 à 30 jours sur une base de 24 heures, dépendant des conditions météorologiques. Et de préciser que le ministère, de concert avec d'autres autorités, veillera à ce que toutes les précautions soient prises notamment du côté du parc marin de Blue-Bay et de l'île-aux-Aigrettes.

Polyeco, avec ses équipements spécialisés dans la dépollution marine, prête main-forte aux sauveteurs chinois durant le démantèlement. Des booms anti-pollution et un écrémeur ont été placés pour parer à tout déversement. Le ministre a précisé que la poupe ne sera pas coupée avec un grinder mais que c'est la grue qui la soulèvera. Il faudra quatre à cinq trajets pour transporter le tas de ferraille au port sur une barge pour la décontamination avant qu'il ne soit envoyé à Samlo, spécialiste dans le recyclage de la vieille ferraille.

Avec la grue qui devra être stabilisée, le récif corallien subira d'énormes dégâts car il est impossible de la manœuvrer d'une barge. «Bien sûr il y aura quelques petits dégâts des fonds marins. C'est inévitable. Faudé pas nou vini nou dir tou pou 100 % ok sans kas enn ti bout koray», a avoué le ministre.

Pour rappel, le sabordage de la proue a eu lieu à 20 milles nautiques de Vieux-Grand-Port, par SMIT Salvage, recruté par l'assureur Japan P&I et l'armateur après l'échouement du vraquier japonais le 25 juillet 2020.

AllAfrica publie environ 500 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X