Guinée: Que faut-il pour un cadre permanent de dialogue ?

20 Février 2021

Un spécialiste des questions de la paix a suggéré des pistes de solutions ce vendredi. Les détails. Depuis la présidentielle du 18 octobre 2020, la Guinée est plongée dans une crise politique. Une réalité qui s'explique par l'arrestation de certains membres de l'opposition. Beaucoup pensent que le cadre permanent de dialogue et de concertation mis en place pourrait aider à résoudre cette crise.

« A mon avis le président de la république, comme il a lancé la volonté de dialoguer avec l'opposition, c'est d'essayer de continuer sur la même optique. Comprendre l'autre camp pour enfin finir cette crise politique parce qu'après tout, c'est au tour de la table qu'ils vont finir », a déclaré Bachir Touré, spécialiste des questions de paix.

Ce spécialiste fait des propositions et invite les deux camps à privilégier l'intérêt de la nation.

« L'Etat doit non seulement d'abord voir l'inquiétude des autres et essayer de voir ce qu'il faut faire pour faciliter le dialogue. Normalement, tous les deux camps devraient privilégier l'intérêt du pays », a-t-il ajouté. La mise en place d'un cadre permanent de dialogue et de concertation en Guinée est une opportunité pour certains. Pour d'autres, c'est une structure de plus mise en place par Alpha Condé pour berner l'opinion nationale et internationale.

A La Une: Guinée

Plus de: Aminata.com

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.