Congo-Kinshasa: Des militants de l'Ecide manifestent après des propos de l'ambassadeur du Rwanda

Vendredi 19 février, une manifestation à l'appel de l'Ecide, le parti de l'ancien candidat à la présidentielle Martin Fayulu, a réuni quelques centaines de militants devant l'ambassade du Rwanda à Kinshasa. La manifestation a été réprimée. 18 militants ont été brièvement interpellés avant d'être relâchés. La police dit être intervenue parce que ces jeunes érigeaient des barricades. Ces manifestants réclamaient le départ de l'ambassadeur du Rwanda.

Ce n'est pas une première ; après quasiment chaque échange musclé entre l'ambassadeur Vincent Karega et un ressortissant de la RDC, il y a une levée de boucliers. Cette fois, le diplomate rwandais répondait à Martin Fayulu.

Devant la presse, le 11 février dernier, le leader d'opposition avait affirmé que son pays était dirigé par le président rwandais Paul Kagame, via Felix Tshisekedi. Martin Fayulu avait, entre autres, rappelé que le groupe d'experts des Nations unies avait pointé, dans un rapport, la présence de troupes rwandaises sur le sol congolais. Pour lui, c'était l'une des preuves de la mainmise de Kigali en RDC.

Interrogé par un journaliste local, l'ambassadeur du Rwanda avait alors répondu qu'à sa connaissance, le Rwanda n'avait « ni protectorat, ni colonie sauf dans la tête de Martin Fayulu » et que dans son cas, « les psychiatres seraient les plus indiqués ».

Des propos qualifiés d'injurieux par la jeunesse de l'Ecide, le parti de Martin Fayulu. Pour elle, Vincent Karega est un « négationniste des massacres de populations congolaises pourtant documentés dans le rapport Mapping ». L'ambassadeur rwandais est accusé de minimiser le massacre de Kasika, là aussi suite à un échange houleux sur les réseaux sociaux.

Pour un diplomate étranger « Felix Tshisekedi a plus que jamais besoin de ne pas faire de Paul Kagame un ennemi dans sa lutte contre Joseph Kabila ». Raison pour laquelle, selon lui, l'ambassadeur rwandais se permettrait « malgré le passif, une grande liberté de ton ».

Le week-end dernier encore, le conseiller sécurité de Felix Tshisekedi était à Kigali pour renforcer les relations entre les deux pays. Sollicité par RFI, l'ambassade du Rwanda n'a pas souhaité commenter.

A La Une: Congo-Kinshasa

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.