Nigeria: Les autorités négocient pour libérer 42 personnes enlevées dans le centre-ouest

Les autorités ont annoncé qu'elles avaient engagé des négociations pour la libération de plus de 40 personnes, dont une majorité d'écoliers, capturés dans le village de Kagara, au centre-ouest du pays, mercredi dernier. Ce vendredi 19 février, le gouverneur de l'État de Niger, où ces jeunes ont été kidnappés, a demandé aux ravisseurs de rendre les armes.

Les autorités de l'État de Niger se veulent rassurantes quant au sort des otages capturés mercredi. Selon le gouverneur Abubakar Sani-Bello, les négociations pour une libération sont bien engagées.

Les autorités locales ont appelé tous les chefs traditionnels à collaborer avec les autorités, pour livrer notamment des informations sur « les éléments criminels qui se cacheraient dans leurs communautés ».

Un chef religieux musulman, le sheik Ahmad Gumi, a également rencontré les auteurs de ce rapt dans la forêt où ils sont repliés. Depuis le mois de janvier, ce mufti originaire de Kaduna assiste les gouverneurs qui cherchent à négocier des accords d'amnistie avec les groupes armés de l'ouest du Nigeria.

Mais ces accords de paix sont aussi fragiles que controversés. Il y a une dizaine de jours, le chef de gang qui avait capturé 344 écoliers dans l'État de Katsina a rendu les armes dans ce cadre.

Mais il n'est pas rare non plus que d'importantes rançons soient versées en échange de prisonniers, même si les autorités ne l'admettent jamais publiquement.

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.