Congo-Brazzaville: Coup d'envoi des travaux de construction de la deuxième raffinerie du pays

Le Congo sera doté en 2023 d'une nouvelle raffinerie du brut d'une capacité de 2,5 millions de tonnes par an, financée par le groupe chinois Beijing fortune Dingheng investment Co Ltd. Le coup d'envoi des travaux a été donné dimanche 21 février 2021 près de Pointe-Noire, par le président Denis Sassou-Nguesso visiblement en précampagne électorale.

A Fouta sur la route de la frontière avec l'enclave du Cabinda, la Raffinerie atlantique pétrochimie sera construite sur 240 hectares. Ce projet est structuré par une convention d'investissement conclue en 2020 entre le gouvernement congolais et le groupe chinois.

Le montant du contrat est de 600 millions de dollars (300 milliards de francs CFA), d'après une source parlementaire qui n'a donné aucune indication sur la contrepartie.

« La raffinerie produira de l'essence automobile et d'aviation, du gaz de pétrole liquéfié, du gazole, des lubrifiants, du bitume et du pétrole lampant », a expliqué le ministre des Hydrocarbures, Jean-Marc Thystère Tchicaya

« C'est une raffinerie modulable avec une capacité de traitement nominale de 2,5 millions de tonnes par an. Cette capacité pourrait être augmentée en cas de besoin », selon la société chinoise

La première raffinerie du Congo, la Congolaise de raffinage (Coraf), opérationnelle depuis presque 40 ans ne fonctionne plus à plein régime, donc incapable de satisfaire les besoins du pays estimés à 1,2 million de tonnes par an.

A La Une: Congo-Brazzaville

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.