Afrique: La RCA force les portes des quarts au côté du Burkina Faso et de la Tunisie

Comptant un point après ses deux premiers matches (un nul et une défaite), la République Centrafricaine (RCA) a attendu la dernière journée pour battre (2-1) la Tunisie et obtenir sa qualification en quarts de finale. La Centrafrique avance au côté du Burkina Faso, leader de la poule B après sa victoire 1-0, et de la Tunisie qui malgré sa défaite (1-2) prend une des deux places de meilleur troisième.

Pour la RCA qui prenait à sa première compétition continentale toutes catégories confondues, il a fallu se battre contre les vents contraires, un adversaire revenu au score alors qu'on tenait le bon bout lors du premier match (contre la Namibie 1-1), une lourde défaite 1-3 contre le Burkina Faso.

Mais tout cela n'a pas eu raison des Fauves U20 qui savaient quoi faire pour obtenir la qualification dans cette poule B.

Au finish, la RCA n'a eu besoin que six minutes pour trouver solution à son équation en marquant deux buts à la 6e minute.

Alfred Gombo-Fei a ouvert le score à la 6e minute avant que son coéquipier, Raphael Marc Yapendé ne double la mise quelques secondes plus tard (2-0).

La Tunisie sonnée va mettre du temps à se relever et il a fallu un penalty transformé par Chiheb Labidk pour les voir les Aiglons de Carthage réduire la marque.

Rien ne sera marqué en deuxième période mais cette défaite (1-2) n'élimine pas la Tunisie qui prend un des deux tickets de meilleur troisième.

Dans le match Burkina Faso-Namibie, il a fallu attendre la 90e minute pour voir le Burkina Faso ouvrir le score et conforter sa première place (7 points).

Un ballon renvoyé de la tête par Karamoko Bamba se transforme en une occasion pour le Burkina Faso avec une première déviation de Yael Tiendréabogo pour Fiacre Kouamé qui accompagne le ballon au fond des filets pour l'unique but de la partie.

A part ce but, les deux équipes ont eu du mal à entrer dans le match.

La Namibie qui avait besoin d'une victoire impérative pour intégrer les quarts de finale ne donne pas l'impression d'avoir les moyens de ses ambitions.

Plutôt la première période a été jalonnée de gestes imprécis comme ce centre complètement raté de l'arrière droit burkinabé Eric Chardey à la 43e minute alors qu'il était tout seul.

Et il a fallu attendre la 67e minute pour la première véritable du match.

Sur un corner mal dégagé par la Namibie, l'attaquant burkinabé Landry Kaboré entré à la 48-ème minute, se saisit du ballon, son tir tendu est renvoyé des deux poings par le portier namibien Philipus Josef.

Et tout se décanta finalement à la fin du temps réglementaire grâce à l'attaquant Fiacre Kouamé qui a raté le début de la compétition pour raison de signature de contrat en faveur de l'AC Ajaccio (ligue 2 française).

Réactions d'après-match

Oscar Barro, coach du Burkina Faso :

"Nous avons pris notre temps en faisant preuve de prudence parce que nous savions qu'on aura la Namibie à l'usure. C'est une équipe très technique donc on ne pouvait se jeter dans un match où notre ligne d'attaque notamment nos attaquants excentrés n'étaient pas en pleine possession de leurs moyens. Il a fallu négocier et nous avons trouvé la solution en fin de match pour remporter la rencontre".

James Britz :

"Nous sommes venus à ce tournoi avec beaucoup de motivation et avons donné tout ce qu'il fallait pour gagner des rencontres. Nous n'avons pas réussi à le faire. Comme ce soir, nous sommes tombés sur plus fort que nous. Nous sommes éliminés mais nous avons beaucoup appris avec une jeune équipe qui vient de prendre part à sa deuxième compétition après la COSAFA Cup. Nous allons revenir plus forts la prochaine fois".

A La Une: Burkina Faso

Plus de: CAF

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.