Cote d'Ivoire: Affaire "Condamné à rembourser 3 milliards Fcfa à l'État" - Le Dg de l'AGEDI dit sa part de vérité

En réaction à l'article repris du site https://news.lia.ci et publié dans notre édition N°5692 du 19 février, le directeur général de l'Agence de gestion et de développement des infrastructures industrielles (Agedi), Youssouf Ouattara, dit sa part de vérité.

Il rejette en bloc les accusations portées contre lui et s'interroge même sur les motivations de ces affirmations qu'il qualifie de sans fondement, diffamatoires et manipulées.

« Je n'ai jamais fait l'objet d'une quelconque condamnation pour dépenses non justifiées, encore moins de rembourser 3 milliards. L'article publié parle d'une condamnation par la Cour des Comptes, mais je n'ai pas eu la notification d'une quelconque condamnation de la part de la Cour des comptes.

Certes, il nous avait été demandé de fournir des documents, mais c'est ce qui se fait normalement. Cela relève de la routine de gestion, alors d'où vient que l'on écrive que j'ai été condamné ? D'où tiennent-ils leur information ?

Comment moi qu'ils disent condamné je n'ai aucune information sur cela et ce sont eux les journalistes qui ont l'information ? Je pense qu'il y a quelque part une main qui manipule et qui veut me salir je ne sais pour quelle raison… », soutient le DG, Youssouf Ouattara.

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Le Nouveau Réveil

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.