Algérie: Mohamed Bacha prend ses fonctions à la tête du ministère de l'Industrie

Alger — Mohamed Bacha a pris, lundi, ses fonctions à la tête du ministère de l'Industrie, en remplacement de Ferhat Aït Ali Brahim, au lendemain du remaniement ministériel opéré, dimanche, par le président de la République, Abdelmadjid Tebboune.

Dans une déclaration à la presse à l'issue de la cérémonie de passation de pouvoirs qui s'est déroulée au siège du ministère de l'Industrie à Alger, M. Bacha a souligné l'importance d'intensifier les efforts pour la relance du secteur industriel en Algérie, y compris la promotion de l'investissement local et étranger, à travers l'amélioration du climat des affaires.

M. Bacha s'est engagé "à ne ménager aucun effort" pour la relance du secteur industriel national, insistant sur l'importance d'asseoir une base industrielle "forte et solide" à même de contribuer à la diversification de l'économie qui passe par la diversification de l'industrie.

Né le 19 mars 1959 à Alger, Mohamed Bacha est père de trois enfants.

M. Bacha est titulaire d'une licence en sciences économiques de l'Université d'Alger (1982), d'un magister en économie (1987), et d'un doctorat dans le même domaine obtenu en 2001.

Lire aussi: Le président Tebboune procède à un remaniement ministériel

Le nouveau ministre de l'Industrie a occupé plusieurs postes au niveau du ministère durant ses 20 ans de carrière, dont celui de directeur, Chef de département, puis directeur général.

Parmi les fonctions qu'il a assumées, celle de directeur général de la veille économique et directeur général de l'intelligence économique-études et prospective (IEEP).

Il a également occupé de 2014 à 2016 le poste de secrétaire général au ministère de l'Environnement, puis il a rejoint, à partir de septembre 2020, le Conseil national économique, social et environnemental (CNESE), en tant que Chef du département des études économiques.

A La Une: Algérie

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.