Mali: Gouvernement de Transition - Les priorités du plan d'action

Les membres du Conseil national de la Transition (CNT) se prononceront aujourd'hui sur le document présenté vendredi par le Premier ministre. Les débats se focaliseront certainement sur les points identifiés comme prioritaires.

Le premier axe de l'ambitieux document présenté par le Premier ministre porte sur le renforcement de la sécurité sur l'ensemble du territoire national. Sur ce chapitre, le chef du gouvernement a indiqué qu'il s'attèlera prioritairement à diligenter la relecture, l'appropriation et la mise en œuvre de l'Accord pour la paix et la réconciliation. à ce propos, Moctar Ouane a annoncé l'organisation de concertations avec les parties prenantes sur la relecture de l'Accord.

L'accélération du processus de désarmement, de démobilisation et de réinsertion des combattants dans le Nord et le Centre du pays est aussi érigé en priorité. Dans ce cadre, il est prévu l'achèvement de l'intégration et de la formation de 5.325 combattants restants, l'intégration de 6.350 ex-combattants dans les forces paramilitaires et dans la Fonction publique...

Au rang des priorités, sur ce chapitre, on peut noter aussi la dissolution effective de toutes les milices d'auto-défense et le redéploiement des forces de défense et de sécurité sur l'ensemble du territoire national.

Le deuxième axe qui a trait à la promotion de la bonne gouvernance énonce la restauration de l'autorité et l'utilité sociale de l'État à travers la fourniture des services sociaux de base ; la promotion de la citoyenneté et du civisme à travers l'éducation et la culture. De même, il sera aussi question de renforcer la lutte contre l'impunité et d'accentuer la lutte contre la corruption. à ce sujet, le document mentionne la déclaration obligatoire des biens des fonctionnaires et agents de l'État assujettis. Autres priorités de cet axe : la rationalisation des dépenses publiques en réduisant le train de vie de l'État, l'audit de la gestion des fonds alloués aux secteurs de la sécurité, de la défense et de la justice dans le cadre des lois d'orientation et de programmation.

Le gouvernement prévoit aussi de négocier un moratoire avec les partenaires sociaux de l'éducation en mettant en place un cadre de concertation régulier et engager une refonte du système éducatif. Ces actions constituent les priorités de l'axe n° 3 intitulé : « la refonte du système éducatif ».

A La Une: Economie, Affaires et Finance

Plus de: lejecom

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.