Congo-Kinshasa: 3 morts, dont l'ambassadeur d'Italie, dans une attaque contre une délégation en route pour visiter un programme du PAM

L’Ambassadeur de l’Italie en RDC, Luca Attanasio.
22 Février 2021

Trois personnes, dont l'Ambassadeur d'Italie, ont été tuées lundi à la suite d'une attaque au nord-est de Goma, dans l'est de la République démocratique du Congo (RDC), contre une délégation qui allait visiter un programme d'alimentation scolaire du Programme alimentaire mondial (PAM).

Outre l'ambassadeur d'Italie en RDC, Luca Attanasio, les deux autres personnes décédées ont été identifiées comme étant, un membre de l'ambassade italienne et un chauffeur du PAM, a indiqué l'agence onusienne dans un communiqué de presse. Le PAM a précisé qu'un « certain nombre d'autres passagers voyageant avec la délégation ont été blessés au cours de l'attaque ».

L'attaque contre les deux véhicules a eu lieu à Kibumba, à 25 kilomètres au nord-est de Goma, dans la province du Nord-Kivu. Les deux premières victimes ont été tuées durant l'attaque, l'Ambassadeur Attanasio a reçu des soins d'urgence à l'hôpital de la Mission des Nations Unies en RDC (MONUSCO) à Goma où il a succombé à ses blessures, a précisé la mission onusienne dans un communiqué de presse.

Le Représentant spécial adjoint du Secrétaire général en RDC, David McLachlan-Karr, a condamné avec la plus grande fermeté l'attaque contre les deux véhicules du PAM.

« Je suis bouleversé par la mort de l'Ambassadeur Luca Attanasio, de l'un de ses collègues, ainsi que d'un collègue du Programme alimentaire mondial », a déclaré M. McLachlan-Karr, qui assure aussi l'intérim à la tête de la MONUSCO. « Les responsables de cette attaque doivent être identifiés et poursuivis avec la plus grande détermination ».

David McLachlan-Karr et le PAM ont présenté leurs plus sincères condoléances à la famille, aux collègues et aux amis des trois victimes de cette attaque. McLachlan-Karr a exprimé aussi son soutien à ses collègues du PAM.

Le PAM a déclaré qu'il collaborerait avec les autorités congolaises pour déterminer les détails de l'attaque, « qui a eu lieu sur une route qui avait préalablement obtenu l'autorisation de voyager sans escorte de sécurité ».

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X